Victor Valdés, 26 ans, est le moins connu des habituels titulaires du Barça mais samedi il a été le meilleur "blaugrana" lors de l'un des rendez-vous les plus importants de la saison


MADRID Pas de grande équipe sans grand gardien: l'adage se confirme depuis le début de la saison pour le FC Barcelone avec un Victor Valdés impeccable dans les buts et décisif samedi lors du "clasico" face au Real Madrid (2-0).

Victor Valdés, 26 ans, est le moins connu des habituels titulaires du Barça mais samedi il a été le meilleur "blaugrana" lors de l'un des rendez-vous les plus importants de la saison, évitant par deux fois l'ouverture du score du Real Madrid, qui semblait pourtant très proche.

"J'aimerais le souligner, sans un arrêt encore une fois de Victor Valdés, qui nous laisse dans le match, on aurait pu être mené 1-0 et cela aurait rassuré le Real Madrid sur son jeu", assurait l'attaquant français Thierry Henry après la rencontre.

"Valdés a été très important pour obtenir la victoire", reconnaissait de son côté l'entraîneur Josep Guardiola. "Il a fait deux arrêts vitaux pour maintenir le score à 0-0 devant une équipe contre laquelle nous avons eu du mal à attaquer et qui nous a causé beaucoup de problèmes".

Deux arrêts de grande classe, un par mi-temps.

Acte I (26ème): le véloce milieu néerlandais du Real, Royston Drenthe, échappe pour une fois à Daniel Alves et se présente tout seul face à Valdés. Drenthe fait sans doute le mauvais choix en tirant à ras de terre mais le gardien du Barça reste debout jusqu'au dernier moment avant de se coucher du bon côté.

Main ferme

Acte II (78ème) : le jeune milieu Palanca, entré en jeu à la place de Wesley Sneijder, s'échappe et frappe en force mais Valdés, vigilant près de son poteau, détourne le ballon d'une main ferme.

La suite est connue : Eto'o, sur une remise de la tête de Puyol, ouvre la marque à la 83ème et Lionel Messi, servi par Henry, achève le Real dans les arrêts de jeu.

Choisi en 2003 comme gardien N.1, Valdés n'arrivait pas à convaincre totalement dans les buts du Barça, certains soulignant que l'équipe catalane méritait un gardien de renom.

Mais le club a toujours fait confiance à son gardien maison, sans doute aussi refroidi par les expériences pas toujours convaincantes de gardiens étrangers (le Français Richard Dutruel, le Turc Reçber Rüstü).

Valdés, auteur par le passé de bourdes lourdes de conséquences, réalise pour l'instant sa meilleure saison avec le Barça.

Il n'a encaissé que neuf buts depuis le début du Championnat et aucun face à trois équipes réputées offensivement: le FC Séville de Luis Fabiano et Kanouté (3-0), le Valence de David Villa (4-0) et le Real Madrid de Raul et Higuain.

De quoi espérer une première sélection en équipe d'Espagne, lui qui était aux portes du Mondial-2006 mais avait été finalement écarté au profit de l'expérimenté Santiago Canizares.

© La Dernière Heure 2008