Les supporteurs grecs et croates ne pourront aller chez leur adversaire pour assister aux matches de barrages entre leurs sélections qui se disputent une place au Mondial 2018 de football, ont annoncé jeudi les deux fédérations. 

Ces rencontres, l'aller à Zagreb le 9 novembre puis le retour au Pirée le 12, sont considérées comme des matches à risques, en raison de la violence d'une partie des supporters des deux camps.Les supporters grecs sont par ailleurs réputés entretenir des relations amicales avec leurs homologues serbes, dont les relations avec les Croates restent exécrables.La décision a été prise à l'issue d'une réunion jeudi à Athènes "en présence de responsables policiers", a précisé la fédération grecque (HFF).

Les seuls spectateurs visiteurs seront donc les membres "de la délégation officielle de chaque fédération visiteuse", selon la HFF.