"On ne s'est pas battu avec des cacahuètes, mais avec des euros sonnants et trébuchants. Il a fallu mettre le paquet", a indiqué Hoeness


MUNICH Le président du conseil de surveillance du Bayern Munich Uli Hoeness a admis qu'il avait dû mettre "le paquet" pour que Bastian Schweinsteiger prolonge son contrat jusqu'en 2016 alors que la presse allemande évoque un salaire annuel de dix millions d'euros.

"On ne s'est pas battu avec des cacahuètes, mais avec des euros sonnants et trébuchants. Il a fallu mettre le paquet", a indiqué Hoeness. "Il faut arrêter avec l'idée qu'à ce niveau, c'est le coeur et les sentiments qui décident, et non le contrat", a-t-il ajouté.

"Ce sont des joueurs professionnels et Dieu Merci, il n'y a que l'argent qui entre en compte", a poursuivi Hoeness, laissant percer un pointe d'amertume.
La veille, Schweinsteiger, 26 ans, avait annoncé lui-même au public de l'Allianz-Arena après la victoire devant St. Pauli (3-0) qu'il avait choisi de rester au Bayern.

L'international allemand de 26 ans, courtisé par le Real Madrid et Manchester United, avait clamé son attachement au Bayern en embrassant son maillot. Selon le quotidien Bild, Schweinsteiger va recevoir un salaire annuel de dix millions d'euros et deviendra le joueur le mieux payé du Bayern après le Français Franck Ribéry.

© La Dernière Heure 2010