Beckham crée l'hystérie

Football

Th. B.

Publié le

Beckham crée l'hystérie
© BELGA

Il a été présenté à Milan ce week-end où il pourrait jouer jusqu'à 12 matchs

Vidéos: L'arrivée de Beckham à San Siro

MILAN C'est accompagné de Victoria que David Beckham (33 ans) a débarqué samedi à Milan dans le jet privé de Silvio Berlusconi. Pour rappel, l'Anglais est prêté par les Los Angeles Galaxy jusqu'au 9 mars.

Durant ce laps de temps, il disputera un maximum de douze matchs (dix en Serie A et deux en Coupe Uefa s'il est ajouté à la liste du Milan) dont le premier pourrait être le déplacement à l'AS Rome le 11 janvier.

De son débarquement, à 10 h du matin, jusqu'à sa présentation officielle au public hier avant le match contre l'Udinese, Becks et Posh ont été suivis à la trace par une foule de journalistes. Le coup de pub est déjà réussi même si la présence du couple le plus glamour du sport actuel a nécessité l'engagement de... quinze gardes du corps.

Il portera le n° 32 et a passé avec succès les visites médicales d'usage samedi. Il a profité de sa fin de soirée pour visiter une chambre décorée uniquement en chocolat dans le luxueux hôtel Four Seasons où il a logé les deux dernières nuits. Dès ce lundi, il repartira vers l'Angleterre. Il participera normalement à son premier entraînement lors du stage effectué par le Milan AC à Dubai à partir du 29 décembre.

"On m'a critiqué, mais c'est un formidable défi et une opportunité que j'ai saisie au vol" , a déclaré David Beckham.

Entrera-t-il réellement en ligne de compte sportivement ? Seul l'avenir répondra à cette question. "Moi, je suis ému et j'ai l'intention de m'entraîner dur pour faire partie de l'équipe et pour me faire plaisir , a-t-il ajouté. J'ai déjà joué pour le grand club d'Angleterre (Manchester United) et pour le plus grand club d'Espagne (le Real Madrid). Désormais, j'aspire à évoluer pour le plus grand club d'Italie."

Carlo Ancelotti, le coach du Milan, ne lui assure aucun passe-droit. "Ce qui m'importe, c'est la manière dont il va s'entraîner. S'il mérite de jouer, il jouera."

Mais Adriano Galliani, le directeur exécutif du club, est persuadé de la réussite de cette opération : "Nous espérons qu'il laissera une marque indélébile. L'an prochain, nous pourrions répéter l'expérience, peut-être sur une période plus longue."



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info