BelgacomTV pense désormais compter suffisamment de clients (633.000) pour poursuivre sans les droits exclusifs du football

BRUXELLES Après la prochaine saison (2010-2011), BelgacomTV ne dépensera plus jamais 44,7 millions d'euros par an pour obtenir les droits exclusifs de la Jupiler League, le championnat de 1-ère division de football, indique vendredi De Morgen.

L'opérateur de télévision digitale n'avale toujours pas le fait de ne pas avoir pu diffuser les test-matchs entre le Standard et Anderlecht. "Nous avons sauvé le football belge" déclare Jean-Charles De Keyser, le vice-président de BelgacomTV. "La seule fois que le Ligue Pro devait jouer son rôle d'arbitre, elle ne l'a pas fait. C'est très petit."

BelgacomTV pense désormais compter suffisamment de clients (633.000) pour poursuivre sans les droits exclusifs du football. Ce qui implique que les clubs de division 1 risquent d'être privés d'une somme importante de revenus.
S'adresser au plus grand concurrent de BelgacomTV n'amènera pas grand chose, selon De Morgen. Telenet totalise aujourd'hui 857.000 clients pour la télévision digitale, un chiffre atteint sans le football belge.

L'un des diffuseurs intéressés pourrait être BeTV, un bouquet de chaîne payantes qui appartient à la société VOO. BeTV a dépensé 1,2 million d'euros pour les droits de diffusion des deux test-matchs entre Anderlecht et le Standard. VOO n'offre la télévision digitale qu'en Wallonie et à Bruxelles et ne sera donc vraisemblablement pas intéressé par les droits pour l'ensemble du pays, estime De Morgen.

Ivan De Witte, président de la Ligue Pro, comprend la désillusion de BelgacomTV concernant les test-matchs. Il espère que les différends pourront encore être aplanis.

© La Dernière Heure 2009