Bonne opération des Gunners

Fabrice Melchior Publié le - Mis à jour le

Football

Ligue des Champions - 8es de finale. Real Madrid 0 Arsenal 1. Un Real «fatigué» battu par un Arsenal dominateur selon la presse espagnole

LONDRES Pour cette première en Coupe d'Europe entre le Real Madrid et Arsenal, ce sont les Anglais qui ont réalisé la bonne opération. Thierry Henry y est pour beaucoup dans le succès des hommes d'Arsène Wenger. Une accélération du Français aura suffi au bonheur des Gunners. Sans Raul, le Real a eu du mal à rentrer dans la partie. Les Espagnols subissaient. Après à peine plus d'une minute, Thierry Henry, très en verve, débordait sur le côté droit, et lançait Reyes. Ce dernier tenta d'ajuster Casillas, mais le gardien se montrait vigilent. Ljungberg, sur un service de... Henry, aurait pu donner l'avance aux Anglais, mais le Suédois vit son tir dévié en corner par Roberto Carlos. Quelques instants plus tard, Henry, encore lui, voit sa tête frôler le poteau gauche de Casillas.

Arsenal dominait le début de rencontre, et le Real avait bien du mal à répondre aux contres de son adversaire. L'organisation d'Arsène Wenger, avec un milieu de terrain très fourni, explique sans doute aussi cela. Le Real mit enfin le nez à la fenêtre à la 26e. Mais la tête de Beckham, sur service de Zidane, s'élevait au-dessus de la cage de Lehmann guère sollicité jusque-là. Cela sonnait le réveil des troupes de Lopez Caro. Coup sur coup, Beckham et Ronaldo ont eu une occasion, mais Lehmann se montrait vigilent. Le Real prenait le match à son compte, mais sans parvenir à concrétiser sa domination.

Le Real ne s'avoue pas vaincu

Au retour des vestiaires, Ronaldo perdit la balle au milieu de terrain. Thierry Henry récupère. Le Français efface Guti, Gravesen et puis Mejia. Son tir croisé du gauche se révéla imparable pour Casillas (0-1). Le bel élan des Madrilènes semblait alors brisé. Ljungberg et Henry faillirent en profiter pour doubler l'avance des leurs. C'est alors que Lopez Caro provoqua l'électrochoc. Celui, sans doute, que les Merengue attendaient pour se sortir de leur torpeur. Raul, en effet, fit son entrée sur le terrain, disputant à cette occasion son centième match de Coupe d'Europe. Celui qui a marqué 51 buts en C 1 eut après une minute sa première occasion, mais sa tête fila au-dessus.

La rencontre était engagée, et le Real s'en alla réclamer un penalty. Beckham se faisait en effet tacler par Lehmann, mais M. Farina ne broncha pas. Ce sont même les Londoniens qui faillirent encore marquer. Le tir de Diaby, jeune Français de 19 ans, se voyait bloquer par Casillas. Le Real ne parvenait pas à déstabiliser les Anglais, ou butait à chaque essai sur un Lehmann vigilant. Les dernières tentatives espagnoles furent galvaudées, les Merengue confondant vitesse et précipitation. Le Real Madrid encaisse donc sa première défaite à domicile face à un club anglais. Arsenal, lui, a réalisé une excellente opération en venant gagner à Bernabeu. Le retour à Highbury, le 8 mars prochain, promet encore du suspense. Si Arsenal a pris une option sur les quarts de finale, le Real ne s'avoue pas vaincu...

REAL MADRID: Casillas, Cicinho, Sergio Ramos, Woodgate (9e Mejia), Roberto Carlos, Gravesen (76e Baptista), Guti, Bekcham, Zidane, Robinho (63e Raul), Ronaldo.

ARSENAL: Lehmann, Eboué, Touré, Senderos, Flamini, Hleb (76e Pires), Gilberto, Fabregas, Reyes (80e Diaby), Ljungberg, Henry.

ARBITRE: M. Farina (Ita).

AVERTISSEMENTS: Cicinho, Fabregas, Casillas.

LE BUT: 47e Henry (0-1).

Un Real «fatigué» battu par un Arsenal dominateur

MADRID Une équipe d’Arsenal clairement «supérieure» et un Thierry Henry galactique ont dominé mardi soir (1-0) un Real Madrid «fatigué» lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions de football, estimait mercredi la presse madrilène.

«Ne nous faisons plus d’illusions. La réalité nous a fait découvrir un Real Madrid fatigué, physiquement et mentalement», écrit le quotidien sportif AS, soulignant que le gardien madrilène Iker Casillas, a évité une «déroute» encore plus cinglante au stade Santiago Bernabeu. «Merci» à Casillas, qui a sauvé le club du «désastre» et entretenu l’espoir d’une remontée au match retour en Angleterre, renchérit le quotidien Marca.

El Pais souligne pour sa part «la supériorité incontestable d’Arsenal» face à un Real «médiocre» et insiste, comme les autres journaux, sur la «classe extraordinaire» de Thierry Henry, qui a marqué le but de la victoire anglaise. «Le génial attaquant français a montré à Ronaldo comment on gagne l’affection des fans, avec des buts et non pas des gémissements,» selon Marca.

L’attaquant brésilien Ronaldo, impuissant mardi face à la jeune défense d’Arsenal, s’était plaint en début de semaine de ne pas être suffisamment apprécié par les supporteurs du Real. La direction du club aurait d’ores et déjà décidé de préparer son départ à la fin de la saison, peut-être vers l’Inter de Milan, affirme As mercredi.

© Les Sports 2006

Fabrice Melchior

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Des discussions autour de l’argent sont inévitables ce week-end. Cela met des tensions dans le couple.

Taureau

Généreux, vous avez envie de faire plaisir à tout le monde. Il vous faudra tout de même faire un choix.

Gémeaux

Vous tenez compte des désirs, des envies de votre partenaire, quitte à faire quelques concessions.

Cancer

Ne précipitez pas les choses. Une décision nécessite davantage de réflexion et surtout de préparation.

Lion

Vous avez un caractère très lunatique ce week-end. Cela commence à agacer votre entourage.

Vierge

Vous évoluez dans une certaine euphorie professionnelle. Vous vous projetez déjà très loin dans l’avenir.

Balance

Vous réunissez vos proches. Vous revoyez certaines personnes après un long moment sans nouvelles.

Scorpion

Vous avez beaucoup de mal à retrouver votre motivation. C’est votre univers professionnel qui est le plus affecté.

Sagittaire

L’ambiance familiale est au beau fixe. Vous mettez à profit ces moments de complicité pour aborder des sujets plus délicats.

Capricorne

Vous êtes prêt à faire un pas vers une personne envers laquelle vous êtes en froid depuis un bon moment déjà.

Verseau

Votre situation professionnelle est un peu compliquée en ce moment. Vous réfléchissez à d’autres pistes.

Poissons

Vous renforcez votre union amoureuse en déclarant vos sentiments à votre moitié.

Notre sélection d'annonces