L'Ucclois David Hubert a livré sa première mi-temps complète en D1 lors de Genk - La Gantoise

GENK "Ma satisfaction de la soirée ? La prestation du jeune Hubert en deuxième mi-temps."

Voilà les paroles de Hugo Broos après la rencontre entre Genk et La Gantoise, samedi, où son jeune (20 ans le 12/2) milieu de terrain défensif (aligné dans l'axe de la défense) a livré pour la première fois une mi-temps complète en D1.

"J'ai entendu les paroles de notre entraîneur à la télévision" , expliquait, lundi soir après le match des réserves du Racing, l'Ucclois de naissance qui a fait ses premières passes à Hoeilaart avant d'évoluer chez les jeunes à Malines avec Defour puis d'arriver dans le Limbourg en 2002. "Cela fait plaisir mais je dois rester les pieds sur terre. Le chemin est encore long avant de percer en D1. J'ai juste prouvé en une mi-temps que Monsieur Broos pouvait compter sur moi. D'ailleurs, vu le retour de Cornelis le week-end prochain, je devrais retrouver une place sur le banc."

Étudiant en deuxième année d'un Master en sciences économiques à l'Université de Hasselt, David Hubert a la tête bien sur les épaules et sait qu'il est important de ne pas miser seulement sur sa carrière sportive : "On ne sait jamais ce qui peut arriver. C'est pour cela que je voudrais aller au bout de mes études, même si je dois échelonner mes dernières années. Ce n'est pas toujours facile de combiner football et études. Ce mois de janvier a été chargé avec le stage de Genk en Espagne, les entraînements et mes examens. D'ailleurs, je dois encore passer un examen d'anglais ce mercredi."

Ayant fait ses primaires et une partie de ses secondaires en français (à Woluwe et à Boitsfort) avant de suivre un écolage en néerlandais (à Louvain), cet international moins de 20 ans, qui vit en semaine dans une famille d'accueil dans le Limbourg, se considère comme un vrai Belge ("Je ne suis ni Wallon, ni Flamand") et a attrapé le virus du ballon rond grâce à son père : "Quand j'étais petit, il entraînait à Hoeilaart. Maintenant, il s'occupe de la P4 d'Auderghem où évolue mon frère Jonathan. Il a fait de nombreux kilomètres pour me conduire à tous mes entraînements."

Une manière de le remercier serait pour David de percer en D1...



© La Dernière Heure 2008