Très bonne soirée pour les clubs francophones. Mouscron a logiquement battu un FC Bruges amorphe. Mons s'impose à Genk et le Brussels, séduisant, bat Lokeren


Résultats de la 25e journée


BRUXELLES Suite à la victoire du Standard hier, le FC Bruges - sous peine de remiser ses ambitions au placard - se devait de ramener 3 points de son déplacement en terre hurlue.

Malheureusement pour les ouailles de Jacky Mathijssen, les Brugeois sont tombés sur un Mouscron en état de grâce. Les Hurlus offrent ainsi à Enzo Scifo une première victoire tant attendue mais "on ne peut plus" méritée. Le Club présente un bilan de 3 point sur 12...

L'autre affiche de la soirée voyait Genk, bien mal en point ces dernières semaines, recevoir les Dragons montois. Emmenés par Momo Dahmane, de retour dans le Limbourg, le match s'annonçait chaud chaud chaud, aucune équipe ne pouvant se permettre de perdre de nouveaux points.

Et Mons, auteur d'une très bonne prestation, s'est imposé 1-2 sur le terrain d'un Racing qui pointe désormais en 10ème position au classement.

Le FC Brussels, qui restait sur deux matches nuls, recevait Lokeren, le champion toute catégorie des partages (déjà 12 cette saison pour les hommes de Leekens). Et les sociétaires du Stade Edmond Machtens ont livré un gros match, dominant logiquement de faibles Waeslandiens.

Le CS Bruges avait l'occasion avec la venue de Westerlo de restaurer une confiance quelque peu ébranlée par les récents mauvais résultats. Il a assuré le service minimum, s'imposant 1-0 grâce à Sergeant. Et le Cercle pointe désormais à ...3 points de leur voisin du Club !

Quant à Dender, de plus en plus à l'aise en D1, il recevait Malines dans un duel des promus qui s'annonçait spectaculaire et offensif. Mais Dender n'a pas eu voix au chapitre, encaissant 3 buts des oeuvres d'un Kavé en démonstration.

Zulte-Waregem a lui dominé outrageusement Roulers, oubliant de tuer le match, mais sa victoire ne souffrait d'aucune discussion.

Les matches de samedi

Mouscron-FC Bruges 2-0

Bruges se montrait menaçant dès la 1ère minute. Sur le 1er corner du match, Clément plaçait son heading au-dessus du but hurlu.

Le deuxième essai des visités était nettement plus tranchant. Le capitaine brugeois, Clément, était à la réception du ballon et il fallait une intervention 3 étoiles de Volders pour empêcher Bruges de mener au score (12e).

Mouscron allait ouvrir le score à la demi-heure de jeu.
Le jeune Ouali, titularisé pour la première fois par Enzo Scifo, se trouvait à la bonne place à l'entrée du rectangle pour récupérer un ballon d'Oussalah. L'attaquant français y allait d'une volée spectaculaire que Stijnen ne pouvait qu'effleurer (1-0, 29e).

Bruges devait réagir et manqua de peu l'égalisation peu avant la mi-temps. Sur un nouveau coup franc brugeois, Geraerts déviait de l'arrière de la tête le ballon. Volders se détendait tel un félin et déviait en corner (42e).

Mais Mouscron était sur son petit nuage ce samedi soir. Chantry déboulait sur le flanc droit, rentrait dans le jeu et d'une magnifique frappe du gauche trompait Stijnen : superbe ! (2-0, 52e)

Mouscron pouvait dès lors opérer en contre-attaque. Sur l'une d'elles, Geraerts sèchait Custovic. Il recevait le carton jaune. Sur le coup franc, Baseggio trouvait Vandooren, esseulé au second poteau. Stijnen croyait à une remise et déviait sur le piquet, du bout des doigts, la reprise de l'ancien Genkois (60e)...

Bruges était K.O mais il eut une ocasion en or de réduire le score. Volders était surmonté par un coup franc, mais Clément n'en profitait pas (73e)...

Mouscron jouait bien et se faisait plaisir. Ouali effaçait d'un superbe pied droit-pied gauche son opposant direct, servait Oussalah qui centrait pour Custovic. L'attaquat slovène ne pouvait conclure, gêné par Stijnen et Kuklowski (81e).

Bruges s'est incliné trois fois lors des 4 dernières sorties et à chaque fois, son bourreau fut un club wallon : le Standard, Charleroi et maintenant Mons. Il pointe à 4 longueurs des Rouches et voit dangereusement revenir le Cercle à trois points.

Mouscron enregistre sa première victoire en 14 rencontres, la première de l'ère Scifo.

Genk-Mons 1-2

Le début de match était tonitruant. Après seulement 1 minute 30 de jeu, Mons mènait en effet 0-1. Brahami récupèrait un ballon à 35 mètres des buts et s'enfonçait dans la défense genkoise. Bailly ne pouvait rien sur l'envoi flottant du médian franco-algérien (0-1, 2e).

Et Genk d'égaliser sur l'action suivante ! Duarte "sèchait" Barda à l'entrée du rectangle. Itzakhi enroulait parfaitement le coup franc, Herpoel ne bougeait pas (1-1, 4e).

Genk, par l'entremise de Barda, accumulait les possibilités. Mais l'attaquant israélien manquait de réalisme devant le but, une nouvelle fois. Il tentait un lob du droit - alors que l'utilisation du pied gauche était conseillé - mais ne parvenait pas à redresser le ballon (39e).

Itzakhi, non signalé hors-jeu au début de l'action, héritait du ballon dans le petit rectangle. Il était "fauché" par un défenseur montois. Penalty indiscutable, que ne sifflait pas M. Bultynck (42e).

Comme lors du premier acte, Mons démarrait la mi-temps en trombe. Après avoir gagné un coup franc, Brahami - dans tous les bons coups ce soir - déposait un ballon sur la tête de Nicaise. Mons reprenait l'avance (1-2, 50e).

Mons ne faiblissait pas et Dahmane, gêné par son vis-à-vis limbourgeois, tirait du plat du pied mais Bailly intervenait joliment (58e).

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Genk. Les Limbourgeois viennent en effet de récolter un maigre butin de 2 points sur 27. Pas étonnant qu'Hugo Broos ait été limogé.

Brussels-Lokeren 2-0

Le round d'observation était de courte durée. Carevic profitait d'une perte de balle, effaçait joliment 2 défenseurs et shotait au goal. Mais son envoi manquait de puissance (7e).

Cinq minutes plus tard, le Brussels prenait l'avance. Landu-Tubi se battait bien et arrachait un ballon à 35 mètres des buts waeslandiens. Il servait dans la foulée le jeune Sorokin qui, du gauche, trompait Lazic (1-0, 12e).

Très incisif, Mbayo y allait d'un une-deux au milieu du camp bruxellois. Il se retrouvait seul face à Werner mais son envoi échouait de peu à côté du but local (27e).

Le Brussels était bien dans la rencontre et le prouvait. Matumona accélèrait au milieu du terrain et tentait sa chance. Lazic se détendait joliment.

Les Bruxellois avaient pris l'ascendant sur la rencontre. Gutterstam en profitait : à la suite d'un mauvais dégagement de Joao Carlos, il crucifiait Lazic (2-0, 43e).

La seconde période voyait le Brussels gérer la rencontre. Werner se faisait néanmoins quelques frayeurs. Battu quelques minutes plus tôt mais sauvé par Haydock sur la ligne, il se distinguait en déviant un envoi à bout portant d'Armoumen (61e). Plus rien n'allait être marqué.

Le Brussels revient ainsi à 3 points de Saint-Trond (17e), battu à Sclessin vendredi.

Zulte-Waregem-Roulers 3-1

Zulte était le premier à s'ébrouzer. Et sa première incursion était couronnée de succès. Meert servait Roelandts au point de penalty. L'ex Brugeois, complètement oublié par la défense roularienne, plaçait de volée en pleine lucarne (1-0, 12e).

Roulers était un peu sonné et allait hériter d'une occasion inespérée d'égaliser. Mais la tête à bout portant de Dissa était captée par De Vlieger, tout heureux d'être sur la trajectoire du ballon.

Zulte n'en demandait pas tant et allait se mettre à l'abri grâce à Leye qui gagnait son duel avec Sierens (2-0, 44e). Il inscrivait là son 11ème but de la saison.

Les occasions étaient pour Zulte : Dindeleux plaçait de la tête un fifrelin à côté du but visiteur. Roulers avait eu très chaud...

Mais un match n'est jamais fini : Dissa redonnait espoir à Roulers, trompant De Vlieger (2-1, 70e).

Zulte pliait définitivement le match dans les arrêts de jeu : Roelandts, opportuniste, poussait dans le but un ballon repoussé par le gardien visité (3-1, 92e).

Dender-Malines 0-3

Dès l'entame du match, Malines prenait le match en main. Sur un long ballon aérien, Vleminckx allait au contact avec un défenseur de Dender mais aucun des deux joueurs ne touchait la balle.

Berthelin tardait à sortir et se faisait chiper le ballon par ce diable de Vleminckx. L'attaquant malinois, en toute grande forme ces dernières semaines, se permettait même le luxe de feinter un shot, mettant dans le vent un défenseur revenu défendre sur sa ligne, avant de placer calmement dans le but vide (0-1, 13e).

Peu après, Nong partait seul au but. Il était arrêté à l'entrée du rectangle mais M. Verbist restait de marbre.

Dender réagissait enfin : Deflandre "allumait" des 25 mètres et obligeait Renard à une détente 5 carats (20e) !

La domination du Kavé repartait de plus belle : sur un coup franc, le coup de tête de Geudens s'écrasait sur le piquet (42e).

Les visités manquaient cruellement de réussite : Mellemans trouvait le piquet une nouvelle fois sur un coup franc d'Imschoot.

Mais ce qui devait arriver, arriva. Mellemans allait être récompensé : il trompait Berthelin d'une jolie tête... sur coup franc (0-2, 77e)! Et Nong pliait le match, en concluant une contre-attaque (0-3, 79e).

Malines est désormais 9ème du classement après avoir engrangé 16 points sur 21 ! Quant à Dender, il doit rester vigilant s'il ne veut pas faire l'ascenseur avec la D2.

CS Bruges-Westerlo 1-0

Le Cercle prenait d'emblée de jeu les commandes du match et allait rapidement prendre l'avance au marquoir. Un superbe travail d'Obadiah - le jeune attaquant en provenance du Zimbabwe évitait 2 joueurs avant de servir idéalement Sergeant - était à l'origine du but. L'ancien joueur de Zulte frappait imparablement, du gauche, hors de portée de De Winter (1-0, 5e).

Le Cercle continait à dominer ce match de faible qualité. De Smet s'infiltrait dans le rectangle et Van Kerckhoven n'avait d'autre choix que de le tackler irrégulièrement. L'arbitre baillait aux corneilles...

A l'heure de jeu, ce même De Smet faisait un nouveau festival à l'entrée du rectangle. Il effaçait 2 hommes et le gardien mais Farssi, revenu en trombe, déviait sur la ligne le ballon (58e).

Il est à noter que Mennes est sorti sur blessure en fin de match et que Westerlo a terminé la rencontre à 10, les 3 changements ayant déjà été utilisés.

Peu doccasions dans ce match mais elles furent pour la plupart brugeoises, le Cercle mérite donc sa victoire.