Avant de recevoir Tirlemont, Marc Grosjean (Brussels) ne veut pas dramatiser

MOLENBEEK Le Brussels n'a pas laissé une terrible impression au cours des trois dernières rencontres. En dépit d'une prestation indigne d'un candidat aux places d'honneur à Deinze et de la défaite à domicile face à Ostende, il faut nuancer, estime Marc Grosjean, le coach : "Tout d'abord, cela ne m'étonne pas trop que mon équipe soit un peu dans le creux de la vague. Notre noyau est loin d'être pléthorique et cela pose un problème lorsque des titulaires sont absents. Il y a peu de possibilités de rotation lorsque plusieurs joueurs sont absents ou doivent souffler. Il y a une diminution au niveau de la qualité. Ensuite, nous figurons toujours parmi les cinq premiers, ce qui correspond au tableau de marche initialement prévu. Nous sommes loin d'être largués. Il y a également le fait que 80 % des joueurs du noyau n'ont pas connu une saison normale l'année passée. Beaucoup d'entre eux n'ont pas joué régulièrement. Ce n'est évidemment pas bon pour le rythme. Depuis la reprise, il y a eu de nombreux entraînements et matchs et il est normal d'avoir un coup de mou."

Avec la venue de Tirlemont au stade Machtens, c'est un gros morceau qui se présente aux Molenbekois. "C'est la révélation du début de saison mais lorsque l'on voit les efforts faits par ce club pour attirer de bons éléments, cela ne me surprend pas davantage. Il s'agit d'un des gros potentiels de la D2, de nombreux éléments auraient leur place en D1. Des gars comme Dufoor, Barbé, Nys, c'est du costaud. Yve Thijs est un moteur, jamais blessé ni suspendu et qui vaut 10 à 15 buts par saison."

Fellahi est convalescent, Sanogo et Ganseman sont suspendus. Izgi (migraines) ne s'est pas entraîné de la semaine et est au repos. Charlet n'est pas repris.

Le noyau : Werner, Cordier, Djo Kipoy, Durieux, Toyes, Tohoua, Le Postollec, Culek, Verstappen, Zola, Lutula, Nollevaux, Coppin, G.Cabeke, Cil.



© La Dernière Heure 2008