FRANCFORT Le jeune arbitre Robert Hoyzer, à l’origine des révélations du scandale des matches truqués dans le football allemand, a manipulé au moins quatre rencontres, dont une de Coupe d’Allemagne, a annoncé jeudi le co-président de la Fédération allemande de football (DFB), Theo Zwanziger. «Hoyzer a manipulé ces rencontres » disputées entre fin mai et fin octobre 2004 pour en retirer un avantage financier, a ajouté Zwanziger lors d’une conférence de presse au siège de la DFB à Francfort (ouest).

Il s’agit notamment du match de Coupe d’Allemagne Paderborn (D3)-Hambourg (D1), d’un match de deuxième division et de deux rencontres de troisième division, a-t-il relevé, soulignant que ces trucages relevaient d’une «bande criminelle » organisée. De son côté, le Parquet de Berlin enquête contre 25 personnes, parmi lesquelles quatre arbitres et 14 joueurs, soupçonnées «d’avoir manipulé au moins 10 matches de première, deuxième et troisième divisions, ainsi que de la Coupe d’Allemagne en 2004 », selon un communiqué publié mercredi.

Des éléments de preuves ont été saisis au cours de perquisitions mercredi aux bureaux et domiciles de 19 d’entre eux, avait ajouté le ministère public. La commission spéciale créée par la DFB sur cette affaire examine le dossier d’instruction auquel le Parquet de Berlin lui a permis d’accéder mercredi, a ajouté, M. Zwanziger.

Outre les quatre matches en question, Hoyzer a tenté sans succès de manipuler deux autres rencontres de D2 et D3, tandis qu’un troisième match de D2 s’est terminé sans que le jeune arbitre ait besoin de manipuler la rencontre comme il l’avait envisagé, a souligné le co-président de la DFB. Dans ses aveux aux enquêteurs, Hoyzer a effectué des déclarations à charge contre les arbitres allemands Juergen Jansen et Dominik Marks, qui auraient manipulé chacun deux matches, a affirmé Zwanziger.

Ces deux arbitres nient toute implication dans la scandale. Selon la presse allemande, Juergen Jansen aurait été approché en novembre dernier par un cercle de parieurs contrôlé par la mafia croate, afin que le match de D1 opposant Kaiserslautern à Fribourg se termine sur un «bon » résultat. Hoyzer, 25 ans, avait déjà reconnu avoir faussé le résultat de plusieurs matches qu’il arbitrait, notamment le match de 1er tour de Coupe d’Allemagne entre Paderborn et Hambourg, le 21 août dernier.

Paderborn avait créé la surprise en remportant 4 buts à 2 cette rencontre à la suite de plusieurs décisions d’arbitrage contestables, en particulier un penalty accordé sur une faute simulée par un joueur de Paderborn. Thijs Waterink, le capitaine néerlandais de Paderborn, avait reçu 10.000 euros avant ce match dont l’issue a permis à un parieur croate d’empocher 500.000 euros.

Les instigateurs présumés de ces paris truqués, trois membres d’une même famille croate, avaient été placés samedi en détention provisoire.