Les Munichois ont encaissé un but égalisateur à la dernière minute de jeu


STUTTGART Le Bayern Munich occupe pour la première fois de la saison le fauteuil de leader du Championnat d'Allemagne à l'occasion de la 17e journée, mais peut éprouver bien des regrets après avoir concédé le nul (2-2) à la dernière minute de son match contre Stuttgart, samedi.

Privé de son joueur-clé, Franck Ribéry, touché à une épaule, le Bayern a longtemps cru finir 2008 en beauté avec une victoire sur un terrain où il ne s'était plus imposé depuis 2005.

Menés 1 à 0 après une première période dominée par Stuttgart, les Bavarois ont renversé la vapeur en moins de vingt minutes, d'abord grâce à Tim Borowski (49e) qui remplaçait numériquement Ribéry, puis par Luca Toni (66e).

Mais visiblement fatigués et réduits à dix après l'exclusion de Massimo Oddo (85e), les joueurs de Jürgen Klinsmann laissaient Stuttgart reprendre l'initiative en fin de partie.

Et le VfB égalisait dans la dernière minute du temps réglementaire sur une superbe reprise de Khedira, déjà auteur du premier but de son équipe.

"C'est dommage de concéder le nul après avoir mené 2-1 et dominé la seconde période de façon si convaincante", a souligné l'entraîneur du Bayern.

"Aujourd'hui, Ribéry nous a manqué, mais l'équipe a dans l'ensemble bien compensé son absence", a ajouté Klinsmann qui avait assuré dans la presse samedi que son équipe n'était pas "Ribéry-dépendante".

"Mais depuis trois mois, on a montré qu'on pouvait proposer un beau football, travailler avec cette équipe donne beaucoup de plaisir et cela promet pour 2009", a insisté Klinsmann.

Le Bayern qui se languissait en onzième position mi-octobre, peut encore empocher le titre de champion d'automne à condition qu'Hoffenheim s'incline dimanche devant Schalke 04.

Le promu, équipe surprise de la saison, s'était incliné face au Bayern (1-2) le week-end dernier dans des conditions aussi cruelles, concédant un second but dans le temps additionnel.

En cas de nul contre Schalke 04, Hoffenheim comptera 35 points, mais sera sacré champion d'automne, un titre symbolique mais significatif pour un club qui évoluait encore en 3e division il y a deux ans.

De son côté, Leverkusen qui pouvait aussi prétendre au titre de champion d'automne, a concédé le nul à domicile devant Cottbus (1-1) et a rétrogradé à la 5e place (32 pts), derrière Berlin et Hambourg.

Le club de la capitale allemande (3e, 33 pts) poursuit sans bruit son beau parcours avec sa large victoire devant Karlsruhe (4-0) tandis qu'Hambourg (5e, 33 pts) est venu à bout de Francfort 1 à 0.

© La Dernière Heure 2008