Les Bavarois, qui n'ont plus que sept points d'avance à trois journées de la fin, ont manqué la première balle de match qui leur aurait offert un 31e titre de champion d'Allemagne. Il leur en reste trois: la prochaine se présentera samedi 8 mai, à domicile contre Mönchengladbach pour la 32e journée.

Leipzig, avec sept points d'avance sur le troisième Wolfsburg, n'a plus comme objectif que d'assurer son titre de vice-champion. Le RB terminera pour la quatrième fois sur le podium en cinq saisons depuis son accession en Bundesliga en 2016.

Les joueurs de Julian Nagelsmann ont mis longtemps à prendre la mesure de Stuttgart. A onze contre dix dès la 14e minute, après l'exclusion de Naouriou Ahamada pour une semelle sur le tibia d'Amadou Haidara, ils ont buté sur une défense de Stuttgart disciplinée et très bien en place.

La délivrance est arrivée par Haidara juste au retour des vestiaires. Le Malien a repris victorieusement d'une tête puissante un centre de l'international espagnol Dani Olmo (1-0, 46e).

Le gardien suisse de Stuttgart Gregor Kobel a ensuite fait des miracles pour retarder le break de Leipzig, avec notamment une double parade extraordinaire sur un tir d'Angelino et la reprise d'Olmo (63e).

Mais Emil Forsberg a finalement tué le match en transformant un pénalty (2-0, 67e), laissant Stuttgart confortablement installé à la 10e place dans le ventre mou du championnat.

Gladbach' gagne sans forcer

Le Borussia Monchengladbach l'a facilement emporté face à l'Arminia Bielefeld, où Nathan De Medina était titulaire, dimanche lors de la 31e journée de Bundesliga (5-0). Les hommes de Marco Rose ont rapidement fait la différence grâce à Breel Embolo (6e), Marcus Thuram (15e) et Ramy Bensebaini (18e sur penalty). En deuxième période, Embolo (69e) et Alassane Pléa (84e) concluaient la large victoire des leurs.

De Medina, qui n'avait plus été titulaire depuis le 2 janvier, déjà face à Monchengladbach, a joué toute la rencontre et a été averti à la 52e minute.