Ballack, 33 ans, a retrouvé le public allemand qui lui a réservé un accueil émouvant sous le regard du sélectionneur Joachim Löw

BERLIN Le Bayer Leverkusen et sa nouvelle recrue Michael Ballack, titularisé d'entrée, se sont imposés sur le terrain de Dortmund 2 à 0 lors de la dernière rencontre de la 1re journée du Championnat d'Allemagne dimanche.
Quatre ans après sa dernière apparition en Bundesliga, déjà contre Dortmund avec le Bayern Munich (3-3) en mai 2006, Ballack, 33 ans, a retrouvé le public allemand qui lui a réservé un accueil émouvant sous le regard du sélectionneur Joachim Löw.

Revêtu d'un maillot bleu-roi rappelant celui de Chelsea, son club de 2006 à 2010, l'international allemand qui a signé un contrat de deux ans avec le Bayer s'est beaucoup dépensé pendant 90 minutes, mais n'a pas vraiment pesé sur le jeu de sa nouvelle équipe.
L'équipe de Jupp Heynckes ne se résume pas à Ballack, encore à cours de forme après deux mois et demi de pause après sa blessure à la cheville droite qui l'a privé du Mondial-2010.

Avec le talent des Stefan Kiessling, Tranquillo Barnetta, Renato Augusto, Artura Vidal ou Eren Derdyok et l'expérience de Ballack, le Bayer, longtemps leader la saison dernière avant un printemps calamiteux, peut prétendre cette saison encore aux premiers rôles.
Face à une pâle équipe de Dortmund, le club rhénan a fait bousculer la rencontre en trois minutes grâce à Barnetta (19) et Renato Augusto (22).
Le Bayer occupe la 4e place, ex-aequo avec Mayence, vainqueur de Stuttgart dimanche (2-0).

Après ce week-end de reprise, le leader s'appelle Hoffenheim qui a corrigé le Werder Brême 4 à 1 samedi avec le football offensif qui avait surpris la Bundesliga lors de la première partie de la saison 2008-09.
Les deux promus ont réussi leur retour dans l'élite.
Kaiserslautern a gagné son premier match de Bundesliga depuis 2006 (3-1) devant Cologne, réduit à dix dès la 2e minute de jeu, nouveau record dans l'histoire de la Bundesliga.

St. Pauli s'est imposé sur le même score et sur le même scénario: mené 1 à 0, le club des quartiers populaires d'Hambourg a fini en trombe pour écoeurer Fribourg, concurrent direct pour le maintien.
La veille, le Bayern Munich, auteur du doublé Coupe/Championnat d'Allemagne en 2010, avait arraché la victoire (2-1) dans le temps additionnel face à Wolfsburg, grâce à Bastian Schweinsteiger.

Les Bavarois, privés de Robben et d'Olic, blessés, et de Demichelis, en froid avec Van Gaal, avaient dominé la première période, avant de connaître un passage à vide en début de seconde période, qui a failli leur coûter cher.

© La Dernière Heure 2010