Les bourgmestres semblent d'accord pour qu'on joue au foot à Noël

LAEKEN Beaucoup de monde hier à l'Union belge. La majorité de bourgmestres et commissaires de police des 18 villes ou communes qui abritent un club de l'élite, les représentants de la Ligue Pro et du ministère de l'Intérieur étaient autour de la table pour discuter de la possibilité d'organiser des matches pendant la trêve des confiseurs à partir de 2009-2010.

"Ce sont les bourgmestres qui ont le dernier mot", explique Ludwig Sneyers, directeur de la Ligue. "La proposition devrait être adoptée car aucun bourgmestre n'a émis de veto. Quelques-uns ont apporté des conditions, tel celui de Bruges qui ne veut pas que le Club reçoive Anderlecht ou le Standard pendant la trêve. Après les première et deuxième années de ce système, nous ferons une évaluation."

Sneyers va rencontrer Pierre-Yves Hendrickx pour tenter de le faire changer d'avis et reprendre la présidence de la commission du calendrier qu'il occupait depuis douze ans. Le Carolo a démissionné vendredi dernier car il n'a pas apprécié que deux membres de la commission (Cercle et Standard) changent d'avis au moment de voter au CA de la Ligue. Hendrickx et son équipe avaient initialement pré- vu (après six longues séances) que les hostilités devaient débuter le 25 juillet.

L'expérience de PYH sera bien nécessaire pour élaborer le calendrier 2009-2010 qui est un casse-tête chinois. Que fera, par exemple, le club classé 15e, qui terminera le championnat classique en mars, mais devra disputer les playoffs de D2 en mai ?



© La Dernière Heure 2008