Capello : 8,8 millions pour ça ?

Football

Publié le - Mis à jour le

Capello : 8,8 millions pour ça ?
© AP

Les trois sélectionneurs au salaire le plus élevé ont déjà pris la porte


Les images du Mondial


Les salaires des 32 sélectionneurs


JO’BOURG Avec un salaire brut de 8,8 millions d’euros par saison, Fabio Capello a pulvérisé tous les standards en vigueur au niveau des sélectionneurs. À l’exception de l’ancien contrat de Guus Hiddink en Russie et du nouveau de... Dick Advocaat dans le même pays, tous deux entre six et sept millions d’euros, il est très rare qu’un sélectionneur touche plus de trois millions d’euros. Le travail n’y est pas aussi éprouvant au quotidien qu’en club.

“Et malgré ce salaire plantureux, Capello n’a même pas été capable de nous permettre de remporter un vrai match. Même si on ne sait jamais ce qu’il serait survenu si ce but de Lampard avait été accordé, un Maître, comme on le présente, met une organisation suffisamment bonne en place pour ne pas encaisser des buts comme ceux pris contre l’Allemagne”, se plaint John, un fan anglais.

De manière générale, si l’on se fie aux chiffres officieux que l’on peut se procurer, les sélectionneurs au salaire les plus plantureux n’ont guère de succès dans ce Mondial. Derrière Capello, on retrouve en effet Sven-Goran Eriksson (Côte d’Ivoire) avec des émoluments de 800.000 euros pour... trois mois et Marcelo Lippi (Italie) avec trois millions d’euros.

Joächim Low (2,5 millions) est le sélectionneur toujours engagé qui gagne le plus. Au rendement salaire/résultat, l’Uruguayen Oscar Tabarez (200.000) n’est concurrencé que par le Slovaque Vladimir Weiss (215.000 euros) et Gerardo Martino du Paraguay (245.000 euros). Domenech, avec 550.000 euros (mais il avait touché une prime de plus de 700.000 pour la qualification au tournoi) se trouve dans la 2e moitié.

Th. B.


© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info