"Je suis dégoûté qu'ils n'aient plus voulu de moi dans mon club après tout ce que j'ai fait et les progrès que j'ai accomplis"


LONDRES Le nouvel attaquant de Liverpool Andy Carroll a affirmé que son ancien club Newcastle l'avait forcé à partir afin de toucher les 35 millions de livres (40 millions d'euros) proposés par les "Reds".

"Le directeur exécutif Derek Llambias m'a demandé de lui remettre une demande de transfert. J'ai été acculé et je n'ai pas eu le choix. Ils ne me voulaient plus et ont clairement affirmé qu'ils voulaient l'argent", a déclaré le joueur anglais au "Evening Chronicle" de mardi.

Liverpool a acheté Carroll, 22 ans, pour remplacer Fernando Torres, vendu à Chelsea pour 50 millions de livres (58 millions d'euros). Toutes les transactions ont eu lieu lundi soir, à quelques heures de la clôture du mercato.

"Je suis dégoûté qu'ils n'aient plus voulu de moi dans mon club après tout ce que j'ai fait et les progrès que j'ai accomplis. Faites savoir que je ne voulais pas partir. Les joueurs, le staff, les supporteurs étaient fantastiques", a ajouté l'espoir anglais.

L'entraîneur de Newcastle Alan Pardew a démenti les affirmations du joueur.
"Nous n'avons forcé personne à partir. Je ne suis pas d'accord sur ce point", a-t-il déclaré à la "Shields Gazette", affirmant que le joueur était parti après qu'on lui eut refusé une amélioration de son contrat.

"Il avait un contrat de cinq ans qui aurait été renouvelé à un moment donné, mais signer en octobre et obtenir un renouvellement en janvier, où s'arrêtera-t-on?", a-t-il demandé.

"Personnellement, je suis déçu. C'est un garçon charmant, je l'apprécie vraiment, mais c'est lui qui a décidé, on ne peut rien y changer", a dit le manager.



© La Dernière Heure 2011