Les Tubiziens ont survolé la montagne à plus de 100 à l'heure hier soir

envoyé spécial en FRANCE Thibaut Hugé

LA BRESSE Un goûter au milieu des vaches, une dégustation du Munster, le fromage local, un barbecue en altitude... Albert Cartier a à nouveau surpris ses joueurs hier lors de la quatrième et avant-dernière journée de stage de Tubize dans les Vosges, à La Bresse. Celle-ci s'est terminée sous forme de sensations fortes pour les Sang et Or avec une descente en Fantasticable , l'attraction qui constitue l'une des fiertés de la région. Dans le noir, accrochés par le dos à un câble, les Tubiziens ont parcouru, lancés dans une descente vertigineuse, plus d'un kilomètre à une vitesse supérieure à 100 km/h. Peureux s'abstenir !

Albert Cartier , lui, ne figure pas au rang des trouillards. Il est même plutôt le chef de file, suivi de près par l'infatigable Michel Bertinchamps, le préparateur physique. Les activités sportives et qui demandent du cran, le T1 en raffole. "Il faut pouvoir surprendre son groupe et faire différent !" Tel fut son leitmotiv à l'heure de préparer ce court séjour en France.

"Nous nous devons de faire dans la différence. Tubize est un club particulier avec un objectif particulier. Il est donc bien, et logique, que nous fassions des choses particulières par rapport à la concurrence."

Nullement perdu dans un environnement qu'il a côtoyé durant sa jeunesse, le coach des Sang et Or semble comme un poisson dans l'eau à La Bresse. L'ignorance de ses joueurs face à la montagne le fait même parfois sourire. "Certains me posent de drôles de questions... Y a-t-il de la neige ici en été ? Fait-il parfois chaud ici ? Au final, ce stage a autant une dimension humaine que sportive."

Si la montagne n'est pas une destination prisée des clubs belges, Tubize n'a rien inventé cependant. Par le passé, La Bresse et le Bol d'Air, l'établissement des Brabançons, ont déjà accueilli de nombreux sportifs de haut niveau. Parmi eux, deux équipes de foot : Nancy et Metz. "Chaque fois, ces formations étaient mal engagées dans leur championnat. Mais elles se sont toutes les deux sauvées après être passées par ici..."



© La Dernière Heure 2009