Cavens préserve le suspense

Football

Frédéric de Biolley

Publié le

Genk partage l'enjeu avec le GBA

GENK Le désintérêt populaire vis-à-vis de la Coupe s'est, visiblement, répandu telle une épidémie dans l'ensemble du pays puisqu'il y avait à peine plus de 6.000 personnes au Fenix stadion hier.

Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, René Vandereycken préféra, en pointe, Stojanovic à Soetaers laissé sur le banc des réservistes, et Chatelle. Aucune trace donc de Vandenbergh ou de Kpaka, jugés excédentaires par leur entraîneur. Du côté du GBA, Marc Brijs avait renforcé son secteur défensif en privilégiant une ligne arrière à cinq éléments. Les Anversois ne manifestèrent d'ailleurs que parcimonieusement leurs élans offensifs en se contentant de procéder par quelques contres que la défense limbourgeoise n'éprouva aucune peine à contenir.

La reconversion offensive des Limbourgeois s'opérait cependant trop lentement pour ébranler la véritable muraille dressée devant eux. Il fallut, en effet, attendre plus d'un quart d'heure de jeu pour voir Luciano sollicité à trois reprises consécutivement. Tout d'abord par un heading d'Haroun, puis par un envoi de Stojanovic et, enfin, par un tir puissant d'Engelaar que Luciano détourna tant bien que mal au-dessus de son but.

Marc Brijs se leva de son banc afin d'opérer quelques réajustements défensifs qui ne furent respectés que jusqu'à la 36e minute, moment au cours duquel Daerden s'appuya sur l'excellent Engelaar qui isola Stojanovic dont le tir puissant passa sous le ventre de Luciano qui ne put que dévier la trajectoire de l'envoi dans ses propres filets (1-0).

Comment les Anversois qui ne s'étaient pas ménagés la moindre occasion durant les 45 minutes initiales allaient réagir? De la meilleure manière puisque Cruz pressa Daerden et récupéra le ballon avant de servir Cavens dont le lob laissa Moons pantois (1-1). La confiance avait visiblement changé de camp. Les Limbourgeois avait besoin d'un déclic et René Vandereycken tenta de le provoquer en modifiant complètement son animation offensive. Tout d'abord en intronisant Soetaers au jeu en lieu et place de Stojanovic émoussé par ses nombreux appels de balle. Puis en demandant à Haroun de reprendre le rôle de second attaquant dévolu à Chatelle qui était remplacé par Beslija sur le flanc droit. Mais rien n'y fit puisque le GBA retrouva sa cohésion et sa solidité défensive malgré une dernière tentative de Daerden détournée par Luciano. Les Anversois avaient réussi l'essentiel en préservant leurs chances pour le match retour...

Racing Genk 1 GBA 1

GENK: Moons; Priske, Matoukou, Soley, Sigurdsson; Haroun, Wamfor, Engelaar, Daerden; Chatelle (68e Beslija), Stojanovic (59e Soetaers).

GBA: Luciano; De Wree, Hoefkens, Monteyne (46e De Decker), Van Dooren, Cvitanovic; Dembele, Dickson (74e Thompson), Messoudi; Cruz (90e + Cadu), Cavens.

ARBITRE: M. Bourdouxhe.

AVERTISSEMENTS: Cvitanovic, De Decker.

LES BUTS: 36e Stojanovic (1-0), 55e Cavens (1-1).

© Les Sports 2005

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info