Champions rouches à Bruxelles

Football

Frédéric de Biolley

Publié le

Champions avec le Standard en 1983, Guy Vandersmissen et Etienne Delangre ont ensuite porté le maillot du RWDM

LIÈGE Par le passé, le Standard et le RWDM ont toujours entretenu de bonnes relations commerciales si on en croit le nombre de joueurs qui sont passés d'un club à l'autre. A la fin des années 80 plusieurs d'entre eux quittèrent la cité ardente pour rejoindre le club de la capitale. Mais parmi les Daniel Nassen, Gunther Jacob, Rubenilson, Dirk Rosez ou autre Thierry Rouyr, deux Standardmen nantis du titre de champions de Belgique débarquèrent au stade Edmond Machtens.

«Je conserve d'excellents souvenirs de mon passage dans les deux clubs, remarque Guy Vandersmissen. J'ai passé plus de dix ans à Sclessin et disputé six saisons au stade Edmond Machtens. D'un point de vue strictement sportif, j'ai connu des joies diverses dans les deux clubs puisque j'ai glané deux titres de champion avec le Standard et obtenu une qualification européenne avec un RWDM qui ne s'était plus produit sur la scène continentale depuis une bonne dizaine d'années. Cette qualification était totalement inattendue et nous l'avions obtenue à la faveur d'un partage face au Sporting d'Anderlecht.»

Reconverti dans le métier de manager de joueurs, Guy Vandersmissen suit attentivement l'évolution de notre championnat d'autant qu'il gère, notamment, les intérêts de Laurent Gomez. «Avec le noyau dont il dispose, le Standard se doit de jouer les premières places », remarque l'ancien capitaine du Standard et du RWDM. «Peu d'équipes en Belgique peuvent se targuer de disposer dans leurs rangs de joueurs aussi talentueux que Sergio Conceiço, Wamberto ou Milan Rapaic. Le retour en forme de Sambegou Bangoura et les arrivées de Cédric Roussel et de Mathieu Assou-Ekotto devraient améliorer son rendement. Quant au Brussels, je pense que le retour de Mons ne soit guère de nature à rassurer des citoyens de la capitale désormais en proie au doute.»

Formateur à l'I.T.S.S.E.P.

Le deuxième champion rouche n'est autre qu'Etienne Delangre. «C'est au Standard que j'ai vécu mes plus belles années sportives », avance-t-il d'emblée. «J'y ai remporté deux titres de champion mais j'y ai aussi joué des matches de Coupe d'Europe inoubliables notamment face à la Juventus qui comptait dans ses rangs pas moins de neuf champions du Monde italiens. Le 15 avril 1992, Arie Haan me versait dans le noyau B après treize ans de service sans me fournir la moindre explication. J'ai, ensuite, joué deux saisons pour le compte du RWDM. Malheureusement, une blessure aux ligaments croisés du genou me laissa sur la touche durant la première année. La saison suivante, je ne disputai que quelques brides de match par-ci par-là...»

Actuellement entraîneur de Sprimont (D 3), Etienne Delangre ne regrette pas un seul instant la D 1. L'Ardennais préfère enseigner son acquit footballistique à Woluwé-Saint-Pierre. «Nous y avons ouvert une section de Foot-Etudes à l'I.T.S.S.E.P., remarque-t-il. Actuellement, nous comptons deux classes de jeunes footballeurs issus de plusieurs clubs dont le Lierse et le Brussels justement. Ceux-ci combinent les cours généraux à la pratique du football à un haut niveau. Le succès est tel que nous nous apprêtons à ouvrir une classe supplémentaire.»

© Les Sports 2005

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info