Mathijssen a décidément plus d'un tour dans son sac

CHARLEROI Le Sporting a arrêté l'hémorragie. Après une reprise délicate (1 point sur 9), il s'est retrouvé en deuxième période contre les Buffalos . Dame ! il fallait un peu de temps pour digérer les départs de Chabaud et de Dante... Si c'est désormais chose faite pour le premier via Leiva, Mathijssen a dû puiser dans son diplôme en sorcellerie pour trouver la parade en défense. Comme au Cercle, il a donc aligné Oulmers (élu homme du match sur Belgacom avec champagne en prime) à l'arrière gauche : "Il s'agit d'un choix dicté par les circonstances. Si cette option n'est pas définitive, je n'hésiterai pas à renouveler l'opération. Dimanche, Majid, dont je salue le professionnalisme, a mis De Beule hors du match tout en arpentant le flanc gauche nonante minutes."

Fin stratège, le Limbourgeois est aussi un redoutable provocateur qui n'a pas son pareil pour mettre la pression durant la semaine sur l'adversaire et/ou sur l'arbitre à venir. Cette fois, il avait d'ailleurs déclaré que M. De Bleeckere héritait de l'occasion de se reprendre après avoir laissé jouer Gand brutalement à l'aller. Après le penalty non sifflé pour son équipe et celui accordé à Charleroi, Leekens aura apprécié... Au sortir d'un match aussi, Mathijssen peut laisser libre cours à sa faconde : "Leiva ne m'a pas cru quand je lui ai annoncé qu'il allait jouer dans l'équipe la plus offensive du championnat. Il a ensuite reconnu que j'avais raison."

On eut aussi droit à quelques mots particulièrement choisis sur Akgül, à qui un vif incident l'opposa lors de Charleroi-Standard.

"Je ne suis pas ici pour faire plaisir. Cela dit, je n'ai pas de problème à composer avec des joueurs ayant du caractère et qui l'expriment. Etre poli n'est pas le plus important. Par contre, la réaction d'Izzet m'a plu. J'espère qu'il a pris conscience de sa capacité à revenir à son meilleur niveau et par conséquent de tout ce qu'il peut encore nous apporter."

Conscient que son noyau ne recèle pas de possibilités infinies, Mathijssen n'a jamais lâché Izzet Akgül, même dans ses moments difficiles. Comme contre Roulers, le Turc le lui a encore bien rendu en rapportant trois nouveaux points des onze mètres. Place maintenant au voyage à Roulers.

"Ce déplacement sera sans doute l'un des plus difficiles de la saison. Mais si on veut encore avoir un rôle à jouer, il faut gagner à l'extérieur le plus vite possible."



© La Dernière Heure 2007