Charleroi : les courbes croisées de Kage et Fabris

Football

Manu Salvé

Publié le

Charleroi : les courbes croisées de Kage et Fabris
© BELGA

L’un explose sur fond de renouveau zébré général, l’autre ronge son frein.


CHARLEROI Kage a alterné le bon et le moins bon sous le maillot zébré quand celui-ci se portait en D1. Doté d’indéniables qualités, ce Congolais formé à Anderlecht ne parvenait pas à faire montre de régularité. Un passage en Israël plus tard - « qui m’a fait du bien » -, le nouvel Hervé est arrivé et sa trajectoire personnelle épouse celle du Sporting…

Après le match contre Visé, il mettait en avant la maturité et les capacités de gestion des Zèbres. L’homme réfute toutefois un effet né dans la foulée de la victoire à Eupen : « Ce succès a été important pour notre confiance mais pas plus que la série d’autres l’ayant précédé. Nos automatismes sont une évidence et le fait de garder un onze stable y est évidemment pour beaucoup. Mais il ne faut pas non plus s’emballer... Continuons à profiter de notre bonne passe et il sera encore temps de reparler de titre à trois matches de la fin ! »

Le petit médian a de plus en plus d’impact sur le jeu carolo : « Quand j’évolue dans un meilleur encadrement sportif, je m’exprime forcément mieux. Que je joue dans l’axe ou sur un flanc, c’est bon pour moi tant que je suis à un poste offensif. Ma place varie d’ailleurs parfois pendant un match. »

Kage apprécie le renouveau zébré se matérialisant en tribune et a aussi une pensée pour l’infortuné Kaya : « L’apport de nos supporters est très important, que ce soit chez nous ou en déplacement. On a envie de se donner encore plus pour eux. Quant à Onür, j’espère qu’il ne restera pas sur la touche trop longtemps et, compte tenu de notre qualité d’ensemble, je suis certain que celui qui le remplacera fera ça très bien. »

Quand Hervé était en difficulté, un autre jeune, Fabris, tirait son épingle du jeu en tant qu’arrière-droit. Les courbes se sont croisées mais Sam, renvoyé sur le banc après son dépannage à gauche, reste lui aussi positif tout en gardant le rythme en amical : « Je ne sais pas si ce sera dans une semaine, un mois ou trois mois mais je sais que l’entraîneur refera appel à moi à un moment et que je devrai être prêt à prendre ma chance. Je continue donc à travailler en attendant mon heure. L’équipe et la défense tournent bien sans moi pour le moment… »

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info