Suspendu, Dugardein manquera le déplacement à Anderlecht


MOUSCRON Pour la première fois de la saison, Steve Dugardein ne pourra pas jouer son rôle de capitaine à l'occasion du déplacement des Hurlus à Anderlecht.

"J'ai effectivement reçu mon troisième carton jaune face à Beveren ce week-end , regrette Steve Dugardein. C'est dommage car c'était sur ma première faute du match mais l'arbitre de la rencontre a pris sa décision et je ne la discute pas."

C'est donc sans leur capitaine que les Rouge et Blanc devront tenter de confirmer leur réveil amorcé en deuxième période face à Beveren le week-end dernier.

"Ce match était à l'image de notre saison, nous avons alterné le pire et le meilleur , estime Duga . En première mi-temps, nous étions à côté de nos pompes. Heureusement qu'en deuxième période nous avons bien réagi. Comme l'a souligné le coach, l'essentiel c'était de prendre les trois points et c'est ce que nous sommes parvenus à faire. Maintenant, nous devons nous concentrer sur le prochain match à Anderlecht."

Une rencontre à laquelle Steve aurait aimé participer d'autant qu'il est persuadé que les Hurlus ont une belle carte à jouer le week-end prochain à Bruxelles.

"C'est le genre de rencontre que tous les joueurs professionnels aiment disputer , assure le capitaine des Rouge et Blanc . Malheureusement, je ne serai pas présent sur le terrain mais j'encouragerai mes équipiers depuis les tribunes. J'ai confiance en l'équipe et je suis persuadé que celui qui sera appelé à me remplacer dans l'entrejeu fera le maximum pour le bien de l'équipe. Et puis en général, nous réussissons souvent de bons matches à Anderlecht."

C'est vrai qu'à part le déplacement au Club Bruges, les Mouscronnois ont plutôt livré de bonnes prestations face aux grosses pointures de la compétition.

"À l'époque nous aimions jouer les trouble-fête chez les favoris du championnat , se souvient le Mouscronnois. Alors pourquoi ne pas tabler sur un exploit de mes équipiers ce week-end. Vous savez, les Hurlus sont certainement l'une des bêtes noires des pronostiqueurs..."



© La Dernière Heure 2007