Les contacts étaient bons avec le Sporting, mais l'attaquant coréen n'a finalement pas convaincu les dirigeants

ANDERLECHT Cho Jae Jin ne marchera pas sur les traces de Ki-Hyeon Seol : la décision est prise et il ne sera pas transféré à Anderlecht.

Pourtant, après des premiers bons rapports et un contact positif, tous les feux étaient au vert. Herman Van Holsbeeck et Philippe Colin ont donc décidé de se rendre au Japon, d'où ils sont rentrés hier. Ils ont voulu scouter eux-mêmes l'international sud-coréen, qui arrive en fin de contrat, mais celui-ci n'a pas convaincu et la piste a finalement été abandonnée. Un attaquant brésilien évoluant au Japon a également été évoqué, mais il y a peu de chances que cela aboutisse à un transfert.

Vers l'Israël ?

Le Sporting cherche donc toujours un attaquant pour le mercato hivernal, voire deux si Théréau ou Mpenza décidaient de quitter le Parc Astrid. A noter que, selon les médias israéliens, Anderlecht avait délégué un scout pour assister à Israël - Macédoine, hier soir. L'attaquant israélien Omer Golan, aussi pisté pour le Standard, serait ainsi suivi par les Mauves. Le problème, c'est qu'il est resté sur le banc hier soir... Le nom du médian Barak Itzhaki est également cité, mais celui-ci veut rejoindre un grand championnat européen et refusera toute offre belge.

Pour combler les manquements offensifs, un retour de prêt de Roland Lamah est une autre possibilité. L'ailier gauche, international espoir, a éclaté cette saison à Roda, dont il est le meilleur buteur avec cinq réalisations. Mais le club néerlandais espère conserver Lamah, ainsi que Cheik Tioté, jusqu'en fin de saison... au moins. "Il n'y a aucune clause dans le contrat de prêt de Tioté et Lamah qui stipule un éventuel retour de prêt plus tôt que la fin de saison", explique Huub Narinx, directeur général de Roda. "Si possible, nous aimerions même qu'ils restent chez nous la saison prochaine. "