Notre point de vue foot du lundi à partager... ou pas !


BRUXELLES Par la force du résultat qui a sanctionné le clasico, l'erreur d'arbitrage ayant privé Anderlecht de faire 2-0 plus tôt a été reléguée au rang d'information secondaire, ce qui n'eût pas été le cas si les Mauves ne s'étaient finalement pas imposés.

Or, voilà une merveilleuse occasion de relancer un débat sans fin ! C'est aussi l'occasion pour l'Union belge, si elle a envie de se montrer dynamique, de constituer un petit dossier sur cet incident de jeu pour l'envoyer aux différentes instances susceptibles d'influencer le très figé Board, l'organisme garant des lois du foot et donc en l'occurrence de l'immobilisme.

Le hic, c'est que l'UEFA, via Michel Platini, est contre le recours à la video pour aider les arbitres. Quand il était joueur, Platoche n'avait pas le même discours, mais soit... A la FIFA, ce n'est pas mieux avec Sepp Blatter, résolument contre aussi !

Au sein du comité des arbitres de l'UEFA, l'emblématique Pierluigi Collina s'est, ce mois-ci, également exprimé contre la video. C'était en ces termes, dans les colonnes du Guardian : "Les expériences technologiques n’ont pas apporté de solutions (NDLR : quelles expériences ?) et je pense qu’il faut donc faire confiance aux hommes. Je pense que la ligne de but peut facilement être contrôlée par deux arbitres supplémentaires », explique-t-il au Guardian.

Il n'a sans doute pas vu comme M. Gumienny sembla perdu un long instant ce dimanche après avoir été trahi par un assistant n'ayant pas vu que le ballon de Mbokani avec bel et bien franchi la ligne du but de Bolat...

Ce que veulent les partisans de la video, c'est notamment offrir une aide à des hommes en noir qui en auraient bien besoin à l'heure où les caméras ne leur passent plus la moindre petite gaffe. Les détracteurs avancent eux aussi divers arguments, dont les pertes de temps et par conséquent d'intensité du match en cas de recours à une vérification sur écran.

Pourtant, tout qui s'intéresse un peu au sport peut constater que la technique a fait ses preuves, par exemple en tennis ou en rugby... Alors, oui, il faut vivre avec son temps et il est donc plus que temps de passer à la video dans l'intérêt du foot en général et des clubs et arbitres en particulier !

C'est en tout cas mon avis... que je partage entièrement ! Et vous ?