La Russie a réfuté fermement mardi toutes les allégations selon lesquelles la corruption aurait permis au pays d'obtenir le droit d'accueillir la Coupe du monde de football 2018, a déclaré mardi le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

"Nous avons lu les informations des médias et nous ne pouvons pas comprendre de quoi il s'agit", a déclaré Peskov en commentant les accusations américaines contre un certain nombre d'anciens dirigeants de la FIFA, la fédération internationale de football qui a attribué l'organisation du Mondial à la Russie.

"La Russie a obtenu le droit d'accueillir le championnat du monde sur une base absolument légale et cela n'a rien à voir avec quelque sorte de corruption, ce que nous nions catégoriquement".

Peskov a également souligné que la Russie a organisé le meilleur championnat du monde de football de l'histoire et que "tout le pays en est fier".

Lundi, la justice américaine a révélé de nouveaux détails sur les pots-de-vin qui auraient été versés aux membres du Comité exécutif de la FIFA en décembre 2010 afin d'influencer les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022. Elles ont été attribuées respectivement à la Russie et au Qatar.