La commission d'éthique de la FIFA a requis mercredi une suspension à vie contre un proche de l'ancien candidat à la présidence de la Fédération internationale de football, le Qatari Mohamed Bin Hammam, lui-même suspendu à vie.

En juillet 2011, Mohamed Bin Hammam, alors président de la Confédération asiatique de football, avait été suspendu à vie, jugé coupable de tentative de corruption lors de l'élection du président de la FIFA qui s'était déroulée fin mai 2011.

Cette fois, c'est à l'encontre de Najeeb Chirakal, un proche de Bin Hammam qui travaillait pour la Fédération du Qatar et la Confédération asiatique (AFC) que la chambre d'instruction de la commission d'éthique a requis une suspension à vie de toute activité liée au football.

L'enquête qui avait été ouverte en janvier 2013, selon des précisions fournies à l'AFP par le porte-parole de la chambre d'instruction, a conclu que M. Chirakal, poursuivi pour son implication dans des versements d'argent à plusieurs officiels, s'est ainsi rendu coupable de plusieurs violations du code d'éthique.

La décision revient maintenant à la chambre de jugement de la commission d'éthique.

M. Chirakal avait déjà été suspendu deux mois en 2012 pour n'avoir pas donné suite aux demandes de coopération dans l'enquête sur Bin Hammam.