D2 - Buelinckx répond à Niangbo

Football

Eric de Boer

Publié le

Olympic 1 Union SG 1

CHARLEROI Le visage fermé de Danny Ost contrastait fortement avec la mine plutôt réjouie de Peter Mommaert. En attendant les deux entraîneurs pour la conférence de presse, on avait déjà compris en entendant la nervosité de Julie Thaddei s'exprimer à qui mieux mieux que la Neuville est au bord de la crise. Le visage désabusé de Danny Ost en disait long sur son impuissance à relancer ses Dogues , ceux qui, en début de saison, enflammaient les pelouses où ils se produisaient. Et pourtant, fait exceptionnel : Niangbo avait tracé la voie à suivre en ouvrant la marque mettant ainsi fin à une longue période de disette personnelle.

"Malheureusement, le match de ce soir (NdlR : lisez samedi) est la copie conforme de celui de la semaine dernière contre Eupen , constatait Danny Ost. Après une bonne première période, nous nous sommes éteints, laissant l'initiative à l'Union. Le ballon revenait comme un jokari. Il faut dire aussi que le vent a joué un rôle. Nous l'avions avec nous en première période; plus en seconde..."

Aux points, l'Union aurait mérité de gagner cette rencontre passionnelle pour les nostalgiques d'un passé lointain. "Nous avons un point, mais pour prendre la revanche de l'aller, j'en aurais espéré trois ", expliquait de son côté Peter Mommaert. "Nous n'avons pas montré grand-chose en première période, mais j'ai effectué quelques changements tactiques à la pause qui ont été concluants. Il y a eu un pressing plus haut et mes joueurs ont mis davantage le pied. Le match nul est largement justifié et si au nombre d'occasions, nous méritions de gagner, il aurait, pour cela, fallu les concrétiser..."



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info