D2 - Le rush virtonais

Football

V. L.

Publié le

Virton 2 Lierse 2

VIRTON Au repos, à 0-2, face à un adversaire de la trempe du Lierse, personne n'aurait osé parier un euro sur les chances gaumaises de revenir au score. "Malgré un handicap de deux buts, ce n'était pas fini ", jura Sébastien Grandjean. L'entraîneur vit clair en faisant monter dès la 37e Schoumaker (18 ans) qui apporta sa fraîcheur. "Il y avait Greg Nicot sur le banc. Franchement, je ne m'attendais pas à entrer si tôt" , confia celui qui enflamma la Faubourg d'Arival en réduisant l'écart. Dès cet instant, les Verts mirent le rouleau compresseur. Avant l'heure de jeu, coup sur coup, Schoumaker et Bendaha eurent l'égalisation au bout des studs. Ce ne fut que partie remise. Belhocine profita d'une déviation de Koïta pour faire 2-2.

La tension monta de plusieurs crans. Le final fut électrique. Miller et Do Rosario regagnèrent les vestiaires prématurément, l'Excelsior joua son va-tout, enchanta son public mais il faillit tout perdre à l'ultime seconde : Godart se jeta sur Jarju. L'arbitre accorda le penalty. Janssens le botta deux mètres au-dessus.



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info