Mons doit gagner trois de ses quatre derniers matches

MONS Le début de semaine a pu se dérouler dans une sérénité retrouvée au stade Tondreau mais il ne faut jamais attendre longtemps pour que les pépins refassent leur apparition. Alors qu'il revenait bien en condition, c'est Coquelet qui a rejoint Mirri, Milas et Dudic à l'infirmerie. Il souffre d'une contracture aux ischios et est donc forfait pour la venue de Renaix ce soir.

«Renaix, c'est un mauvais souvenir pour nous, confie José Riga. C'est une équipe qui n'est pas facile à jouer et qui ne réalise pas de mauvais résultats en déplacement. J'ai un respect maximal pour elle car elle nous avait posé de sérieux problèmes par moments lors du match aller et elle recèle quelques bonnes individualités en son sein.»

Mais Mons n'a pas le choix, comme d'habitude: il doit s'imposer.

«C'est un peu notre petit tour final de quatre matches qui commence», estime l'entraîneur montois. «On sait qu'il faut en gagner trois pour être sûr de l'emporter au final et je ne m'occupe donc pas des autres. Il est clair que chez nous, il n'est plus question de galvauder le moindre point. Je compte dès lors sur un soutien massif et inconditionnel de nos supporters car on a besoin d'eux et ils ont déjà montré leur utilité.»

Le noyau: Berthelin, Konstantinidis, Chantry, Malusci, Nibombe, Souza de Guedes, Ucar, Gomez, Rabesandratana, Toure, Laï, Dahmane, Szczot, Cordaro, Njock, Calce.

© Les Sports 2006