Union SG 0 Tubize 2

FOREST Avec la nouvelle qui s'est abattue en début de soirée, toutes les considérations sportives étaient bien dérisoires dimanche. Le décès inopiné de Fernard Rose avait, en effet, relégué au second plan les conséquences néfastes de la (nouvelle) défaite de l'Union face à Tubize. Pourtant, comme à Hamme, les Saint-Gillois s'en retournent avec un goût amer dans la bouche. Les hommes de Joe Tshupula ne se consolent pas avec les félicitations distribuées pour la prestation qu'ils ont signée. L'indigence offensive remarquée à Hamme s'est à nouveau fait jour contre des Tubiziens qui, eux, ont fait preuve d'un très grand réalisme offensif.

Comment faire pour gagner un match quand on ne parvient pas à concrétiser l'une ou l'autre occasion qu'on se crée? C'est le problème qui se pose aux Saint- Gillois qui, si Geel obtenait aujourd'hui gain de cause dans son nouveau procès, seraient barragistes en compagnie du KaVé Malinois.

Après un quart d'heure de légitime observation, les Unionistes furent plus entreprenants. A la demi-heure, Duchatelet remisa à Charlot qui laissa intelligemment à Gursever dont l'envoi est détourné à même la ligne par Neels. Sur le contre, Fernandez distilla un coup franc sur la tête de Mvemba, esseulé, au deuxième poteau (0-1).

Loin de se décourager, les Bruxellois firent le forcing devant Wauthy qui sortit une claquette cde derrière les fagots sur un envoi en un temps de Charlot (35e), un tir en cloche de peu au-dessus de Gursever (38e) mais surtout une superbe possibilité de Duchâtelet, dont le retourné dans le petit rectangle ne surprit pas Wauthy (42e) et une phase litigeuse de Scozzari, séché par Vandenbroeck (45e+2) ne permirent pas à l'Union d'égaliser avant la pause.

Si un tir de Charlot (51e) et une tête de Duchatelet sur coup franc de Keromest (52e) firent croire, à la reprise, que l'Union poursuivait sa tâche, Tubize donna l'impression, au fil des minutes, de gérer facilement son avance, attendant le bon moment pour assommer son adversaire qui jeta toutes ses forces offensives dans la bataille. Ce que fit Fernandez en bottant un splendide coup franc, il est vrai, idéalement placé à l'entrée du grand rectangle dans l'axe.

Il est plus que temps que les repreneurs se fassent connaître afin d'aider les joueurs à évacuer les idées noires qui les empêchent de jouer l'esprit libéré...
UNION SG: Coppens; Peeters, Mangubu, Nicaise, Walschap; Vandamme, Charlot, Scozzari (50e Juninho), Keromest (63e Madiokoka); Gursever, Duchatelet (80e Longrie).

TUBIZE: Wauthy; Neels, Vandenbroeck, Mvemba, Sbaï; Diawara, Stilmant, De Broyer (89e Lambot), Fernandez; Sbaa (73e Arena), Buelinckx (80e Thys).

ARBITRE: M. Moons.

AVERTISSEMENTS: Mangubu, Gursever, Nicaise, Sbaï.

LES BUTS: 32e Mvemba (0-1), 79e Fernandez (0-2).

© Les Sports 2006