Les Visétois abattent leurs ultimes cartouches

VISÉ «Mercredi, ils m'ont vraiment réjoui, s'exclame Jean-Pierre Philippens. Face à Montegnée, nous avons gagné 8-0 en produisant des choses étonnantes.» Juste de quoi enfoncer un peu plus le clou de la pression sur les épaules visiteuses? «Eupen doute, c'est sûr. Si, pour nous, il s'agit peut-être de notre dernière chance de nous rapprocher du peloton de bas de tableau; il s'agit pour eux de rester au sein de ce groupe. Clairement, le stress est plus du côté de notre adversaire.»

L'une des sources de motivation peut prendre son origine dans le match de l'aller. Inexistants durant le second acte, les Mosans s'étaient lourdement inclinés (3-0) au Kehrweg. Si les buts de Salou, de Chauveheid et de Maréchal avaient rassuré les germanophones, on supposait que Visé allait ramer durant ce championnat. L'hypothèse se vérifie... pour les seconds nommés. Qui accueillent à nouveau l'un des leurs. Antonio Caramazza sera précisément le 34e (!) joueur différent aligné par le coach mosan. Les deux bristols jaunes qui ont conduit à l'exclusion de Scattone à Hamme devraient, en effet, permettre à l'ancien international Espoir d'apparaître dans le onze de base demain. En souhaitant qu'une mésaventure similaire à celle qu'il a vécue la veille du match contre Heusden ne se reproduise pas: «Ce jour-là, mon moral était redescendu très bas. Alors que je devais intégrer le groupe, je me suis occasionné une élongation le samedi.»

La programmation du derby tombe donc à point nommé: «La proximité des deux clubs fait qu'il s'agit toujours d'un duel engagé. Néanmoins, je ne vois dans cette confrontation qu'un match comme un autre. Où il nous faut afficher une énorme envie de gagner. Même si, en cas de revers, la tâche se compliquera un peu plus encore, on doit d'abord regarder dans notre assiette. Vous savez, notre adversaire n'est pas en meilleure posture. S'ils perdent, ils se retrouvent en danger réel.»

D'où l'importance de cette joute fraternelle à laquelle Fouhami pourrait prendre part. La dernière place sur le banc se jouera entre Mayola, Hamilton ou Kamanzi.

L'équipe probable: Schmitt (ou Fouhami); Tihon, Genaux, Maré, Farssi; Bayock, Ranson, Gillet, Caramazza; Landu-Tubi, El Abbadi (Schmitt ou Levaux, Castermans, Mones, X).

© Les Sports 2005