Loïc Damour, le nouveau capitaine du Brussels, veut atteindre les objectifs du club


MOLENBEEK Samedi soir, tout a donc changé au Brussels, jusqu’au capitaine.

Après les nombreux départs et mises à l’écart, le brassard est revenu au Français Loïc Damour. Il était d’ailleurs le premier joueur désigné pour venir s’exprimer devant la presse après la rencontre. Un peu pris de court, le joueur s’est quand même livré sur sa première prestation avec le Brussels. “Pour un premier match, il y a eu de bonnes choses. On va se contenter de ça et s’en servir comme base pour la suite”, expliquait simplement le joueur.

Comme beaucoup, le nouveau capitaine regrettait juste que ses équipiers n’aient pas trouvé l’ouverture dans cette partie du renouveau. “On a eu les occasions pour. Notamment avec ce poteau. Si le ballon avait filé au fond, nous aurions alors tout fermé pour conserver notre avance.”

Une occasion franche qu’il ne fallait pas louper, d’autant qu’elles ne furent pas légion malgré le bon jeu développé par les Molenbeekois. “C’est vrai que nous ne nous sommes pas créé beaucoup d’occasions. Au staff de trouver les solutions et à nous de faire du mieux possible sur le terrain.”

AUTEUR D’UNE BONNE PARTIE, Loïc Damour s’est révélé dans un rôle de milieu récupérateur. Du haut de ses 22 ans, il assume aussi totalement son nouveau rôle de capitaine même s’il avoue avoir besoin d’encore un peu de temps pour apprendre à connaître ses équipiers et la Belgacom League. “Je me suis blessé aux ligaments en août et je reprends en 2013 dans un championnat que je ne connais pas bien mais dont le niveau me semble correct. Au Brussels, je connais juste El Hany et Vergerolle, mais j’ai découvert un bon état d’esprit dans le groupe avec des joueurs qui veulent atteindre les objectifs du club.”

© La Dernière Heure 2013