De Camargo: "Juste accomplir notre tâche"

Football

Publié le

De Camargo: "Juste accomplir notre tâche"
© BELGA

Igor De Camargo retrouve Albert Cartier, son ami du... Brussels


BOIS ST-JEAN Auteur du but à Mons, Igor De Camargo vient de scorer lors des deux dernières sorties liégeoises à Sclessin contre Saint-Trond et Gand.

Igor, au GB et contre Gand, vous meniez de deux buts avant de céder ensuite du terrain. Trop relax ?

"Non, il ne s'agit pas de suffisance de notre part. Le groupe est conscient de tout ce qu'il doit prouver à chaque sortie. Il est cependant dommage que quelques secondes de déconcentration nous ont mis en difficultés. On doit et on est capable de maintenir une concentration optimale durant nonante minutes."

Le physique est-il une explication recevable ?

"Notre condition n'est pas en cause. Il y a juste que, dans la tête, on n'a pas su gérer aussi bien que cela s'était produit à Zulte ou, plus proche de nous, à Westerlo... alors que nous étions menés. On se doit de s'adresser des petits rappels afin de garder la tête froide."

La jeunesse ?

"Personne ne nous attendait à cette place de leader. La jeunesse, avec l'ai- de d'un coach formidable avec nous, acquiert une expérience grandissante au fil des matches. Je le répète, il s'agit pour moi de déconcentration et cette attitude n'est pas liée à la jeunesse de l'effectif !"

Quant à Mons, l'équipe a plutôt changé depuis l'aller...

"Les Hennuyers disposent de qualités, dont les techniques sont les plus visibles, les plus intéressantes. Mais cette phalange, dont je comprends mal la position, a besoin de points pour se rassurer."

Puis, il y aura en face un coach que vous connaissez bien, non ?

"Je sais la façon de travailler de mon ami Albert Cartier. Il est objectif dans ses choix, dialogue beaucoup et sait mentalement préparer au mieux ses troupes pour un rendez-vous. À l'époque du Brussels, vu le classement du club, il a opéré un boulot exemplaire. Il m'a aidé énormément sur le plan mental et une amitié s'est construite au fil de cette expérience."

Depuis deux semaines, vous aviez l'occasion de mettre la pression sur vos poursuivants. Pas ici. Gênant ?

"Non. Dimanche, nous devons simplement veiller à accomplir notre tâche, à remplir notre mission. Nous savons ce que nous devons faire : gagner ! Il ne faut surtout pas s'attarder sur les prestations des adversaires. Mais cela pourrait être agréable de jouer en sachant que l'on peut réaliser une bonne affaire au général..."



Propos recueillis par

Emmanuel Thyssen



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info