C'est ce soir que la RTBF diffuse un reportage sur l'envers du décor du football belge

BRUXELLES Ce mercredi, l'émission Questions à la Une de la RTBF (20 h 20) sera consacrée à la crise du football belge et, grâce au support de l'image, elle vous permettra d'avoir une vision plus définie de l'envers du décor.

Divisé en deux parties - "pourquoi les Diables Rouges sont en enfer ?" et "le foot belge peut-il renouer avec le succès ?" -, le reportage vous emmènera notamment dans les coulisses des Diables Rouges, s'attaquera à la politique de formation en comparant avec celle en vigueur en France, s'arrêtera sur certaines inepties dans les structures et les infrastructures, et vous montrera certains débordements verbaux ou comportementaux dont le grand public ne se rend pas souvent compte.

"C'est un regard panoramique et critique sur un sujet jamais traité car il n'est pas évident de critiquer des gens avec lesquels on se trouve en commerce (NdlR : pour les négociations des droits TV). La situation devenait tellement mauvaise que nous nous sommes lancés", justifie Frédéric Deborsu qui a mené cette enquête dans les coulisses du football belge en compagnie de Patrick Lemy. "Ce n'était pas le reportage le plus gai de ma carrière - on a, par exemple, été reçu comme des chiens en Azerbaïdjan - mais les nombreux coups de téléphone que nous recevons de la part du milieu du foot sont la preuve que les concernés ont un souci avec eux-mêmes et cela nous donne donc raison d'avoir creusé le sujet."

Au départ d'un projet de 26 minutes, les auteurs ont finalement monté deux sujets de 58 minutes au total avec les 12 jours de tournage. "Le reportage ne va finalement pas en profondeur. La visualisation des images suffit à cerner les problèmes de notre football. Pour ce sujet, tout nous tombait dessus... comme si l'Union belge tendait le bâton pour se faire battre. L'histoire des visas en Azerbaïdjan (NdlR : beaucoup étaient expirés) est édifiante, poursuit-il. Le milieu du foot n'aime pas se dévoiler et il n'apprécie pas plus la polémique... ce qui conférait un côté excitant à l'enquête. Je m'attendais à tout ce que j'ai découvert mais j'espère que ce reportage participera à la remise en question du milieu. J'ai le sentiment que la réflexion est en train d'arriver, même si toute une génération fut sacrifiée."

À découvrir ce soir sur la RTBF...



© La Dernière Heure 2008