Les Montois se sont fait surprendre et le regrettent amèrement

MONS Les mines étaient déconfites à la sortie du vestiaire montois. Quoi de plus normal dans la mesure où les hommes de José Riga tenaient à une première victoire dans ce championnat et qu'ils l'ont laissé filer ? "C'est très décevant car c'est dans ce genre de match que l'on doit s'imposer , commentait Cédric Berthelin. À la mi-temps, on ne voyait pas trop comment on allait s'en sortir et il y a eu ce coup franc de Fadel qui nous a mis sur les bons rails. Le but ? C'est un coup franc rentrant où tout le monde passe devant et où personne ne la touche. Exactement le genre de phase que le coach aimerait qu'on produise. Et dire qu'on commençait alors à bien maîtriser notre sujet. "

Frustration chez Fadel Brahami, pourtant auteur d'un bien joli but. "Mais il aurait encore été meilleur s'il avait rapporté les trois points. C'est vraiment là que je veux la mettre dans la mesure où on travaille beaucoup cela à l'entraînement. Dommage que les coups de coin n'ont pas été payants également car c'est aussi quelque chose qu'on répète. On avait à coeur de gagner ce premier match devant notre public mais je trouve qu'on a manqué de rythme en première période et on est peut-être tombé dans leur jeu car évoluer de la sorte ne nous ressemble pas. On va essayer de se rattraper la semaine prochaine et les suivantes."

"On aurait dû tuer ce match"

Wilfried Dalmat n'a pas livré une grande rencontre. Il estime que c'est avant le repos que les Montois auraient dû faire la décision. "On s'en tire quand même avec un point mais on aurait dû tuer ce match avant le repos. On a attendu longtemps pour mettre un but et finalement, on y était parvenu. C'est pour cela que la déception est très grande. Je ne sais pas si c'est dû aux premières chaleurs mais on a joué sur un faux rythme pendant une bonne partie de la rencontre. Il a peut-être aussi manqué de la fraîcheur physique quand on voit que certains sont incertains, tiennent leur place mais se blessent de nouveau. On n'en est qu'à deux matches joués et il n'y a pas de crise."

Finalement, c'est Antun Dunkovic qui était le plus heureux. Même si le buteur malinois était habité par un autre sentiment. "Je suis le premier surpris de ce but égalisateur. J'avais l'intention de le donner en deux temps mais le ballon a pris une trajectoire bizarre quand j'ai frappé et la preuve, c'est que Geudens a lui aussi été surpris alors qu'on répète cela aux entraînements. Mons est une bonne équipe mais on accroche un point en or. Alors que beaucoup nous prédisaient un 0 sur 12, c'est le point de l'espoir. "



© La Dernière Heure 2007