"Il est inexplicable que pendant douze heures mon ami n'ait fait l'objet d'aucune attention ni d'aucun contrôle de la part des personnels de santé (...) L'ambulance a mis plus d'une demi-heure pour arriver, ce qui a été une idiotie criminelle", a déclaré Matias Morla dans un communiqué.

"Ce fait ne peut pas être passé sous silence et je vais demander qu'une enquête soit menée, jusqu'à ses ultimes conséquences", a-t-il ajouté.

Maradona est décédé d'une "insuffisance cardiaque aiguë" mercredi, à 60 ans, à son domicile dans le quartier du Tigre, dans la périphérie nord de Buenos Aires.