Le défenseur aimerait ne pas devoir déménager


SCLESSIN Comme Zulte-Waregem, le Brussels fait partie de ces équipes qui ne réussissent pas vraiment au Standard. La saison passée, par exemple, les Liégeois s'étaient inclinés au stade Machtens (3-1).

"C'est une équipe qui ne se ménage pas beaucoup d'occasions mais qui n'en concède pas beaucoup non plus" , commente Eric Deflandre. "Le scénario vécu contre le Lierse la semaine passée nous a rappelé qu'on ne peut jamais se relâcher. C'est d'ailleurs la consigne chaque semaine : il faut être sérieux et concentré chaque match car on n'a quasiment plus droit à l'erreur."

"Tout reste envisageable,tant devant... que derrière"

L'arrière droit songe toujours au titre en prononçant ces paroles : "C'est faisable. Anderlecht ne joue pas très bien et Genk craque aussi de temps en temps. Tous reste envisageable, tant devant... que derrière."

La Gantoise et, dans une moindre mesure, le Club Bruges et Charleroi restent, en effet, toujours dans la course pour une qualification européenne. Si le Standard se qualifie pour l'Uefa ou la C1, Eric Deflandre ne sera sans doute plus là pour en profiter. En fin de contrat en juin, il quittera sans doute Sclessin à la fin de la saison.

"Je ne ferme pas la porte au Standard mais je n'ai pas l'impression que le club songe à me proposer de prolonger. Ils préfèrent faire signer les jeunes, c'est normal. Du coup, je prends les devants. Je sais que je ne serai pas sans club la saison prochaine."

Vu sa situation contractuelle, l'ancien Diable Rouge est libre de négocier avec les clubs qui viennent frapper à sa porte : "J'ai des contacts, surtout à l'étranger. Or je n'ai plus envie de partir, d'être obligé de déménager. J'ai décliné des propositions en Espagne pour cette raison mais je gar- de sous le coude des offres en Angleterre et en Allemagne, où on me propose de bons contrats, de deux ans. Si je n'ai rien de mieux, géographiquement parlant, je donnerai suite. Pour l'instant, j'ai demandé un temps de réflexion. Quoi qu'il en soit, je veux être fixé fin mars."

"Complémentaire avec Sergio"

D'ici là, et d'ici la fin de la saison d'ailleurs, Eric Deflandre honorera son contrat rouche .

"Je me donnerai à fond jusqu'à la dernière minute. Je crois que cela se voit sur le terrain. La semaine passée, j'ai pu apporter mon soutien offensivement. On avait reçu la consigne de dédoubler les flancs. Cela a très bien fonctionné avec Sergio. C'est la preuve qu'on peut être complémentaire contrairement à ce que certains pensent..."


David De Myttenaere



© La Dernière Heure 2007