En novembre, Dejan Veljkovic a officiellement obtenu son statut de premier repenti de l'histoire du système judiciaire belge. En collaborant à l'enquête dans le cadre du Footgate, le Serbe s'est évité la case prison (il écopera toutefois de cinq ans avec sursis) et ne devra payer "que" 80.000 euros d'amende, en plus des 4 millions qui lui ont été confisqués.

En attendant le procès (qui ne devrait pas avoir lieu avant 2023 et qui impliquera probablement de nombreux protagonistes), Veljkovic a livré une première interview au magazine Pano depuis l'éclatement du scandale. "J'ai participé au système, c'est une erreur de ma part, mais je ne suis pas le seul" scande-t-il d'abord. "Des joueurs, entraîneurs, managers et dirigeants de clubs m'ont demandé de les aider dans des montages financiers frauduleux", explique-t-il, confirmant ainsi l'ampleur de l'enquête.

Voilà pour le teasing, en attendant la suite de cette interview qui sera diffusée sur Een ce mardi soir...