"La limite de la tolérance n'a pas été dépassée"

LAEKEN Le comité d'appel de l'Union belge, siégeant en première instance, a été clémente dans son jugement des incidents lors de Tubize - Racing Genk (1/11/08). Louis Derwa était monté sur le terrain alors que le ballon n'était pas en jeu.

"Tranquillement et poliment, il m'a dit qu'il était le manager de Tubize et a attiré mon attention sur les slogans scandaleux repris par des supporters de Genk : les Wallons, c'est du c..." , précise le rapport de l'arbitre Joeri Van de Velde.

Le comité a estimé que : "Derwa ne remplissait aucune fonction officielle au terrain et ne pouvait se trouver dans la zone neutre et encore moins sur la pelouse pendant le match. S'il jugeait une intervention nécessaire, il aurait dû suivre la voie réglementaire, c'est-à-dire prendre contact avec son délégué au terrain qui, à son tour, devait contacter le quatrième officiel. Il n'a pas été prouvé que cela ait été fait. Eu égard au motif noble de l'intervention de Derwa, une réprimande lui est adressée."

Pour le Racing Genk, le comité souligne que les propos de certains de ses supporters "peuvent être considérés comme blessants. Il faut tenir compte des circonstances, d'une part que l'expression est liée au contexte belge, au même titre que sale flamin et d'autre part, les Limbourgeois étaient certainement frustrés par le prix élevé des places dans la tribune réservée aux visiteurs".

Et de conclure que "le comité d'appel est d'avis que la limite de la tolérance n'a pas été dépassée et qu'une sanction n'est donc pas opportune".



© La Dernière Heure 2008