La LFP campe sur ses positions et affirme avoir déjà atteint le maximum de ses capacités économiques

MADRID Des "avancées" ont été enregistrées après une nuit de négociations pour tenter de mettre fin à la grève des footballeurs espagnols, a indiqué jeudi le syndicat des joueurs, avant une nouvelle réunion dans la matinée au siège de la Ligue de football (LFP).

"Nous avons travaillé de longues heures et il y a eu des avancées", a déclaré à la presse le porte-parole du syndicat des joueurs espagnols (AFE), Luis Gil, à l'issue des discussions qui ont duré environ 12 heures et se sont terminées à 05H30 (03H30 GMT).

"Nous avons laissé pour demain (jeudi) des choses que nous allons continuer à préciser", a-t-il ajouté.

Le président de la LFP, José Luis Astiazaran, s'est déclaré "optimiste sur le fait qu'il y aura un accord" jeudi.

"Demain (jeudi) nous allons tenter de trouver une solution aux divergences", a-t-il assuré.

Les joueurs avaient appelé à la grève le 11 août pour les deux premières journées de championnat de première et deuxième division.

Ils réclament le paiement immédiat de leurs salaires impayés, qui affectent quelque 200 joueurs et se montent à environ 50 millions d'euros, selon l'AFE.
La première journée de Liga, programmée le week-end dernier, a déjà été reportée et la grève menace également la deuxième journée, les 27 et 28 août.

Lundi, Luis Gil avait souligné le rejet par les joueurs de l'actuelle législation en matière de cessation de paiement, qui permet aux clubs en difficultés financières de rester en première division sans payer leurs joueurs.

La LFP campe sur ses positions et affirme avoir déjà atteint le maximum de ses capacités économiques. La Ligue avait décidé le 3 août de créer un fonds ouvert jusqu'en 2015 pour garantir les dettes des clubs en cessation de paiement jusqu'à une limite de 10 millions d'euros par saison, un montant que les joueurs jugent insuffisant.

© La Dernière Heure 2011