Des centaines d'Argentins sont descendus dans les rues de Buenos Aires ce jeudi pour réclamer des explications et davantage de clarté autour du décès de leur idole Diego Maradona. La légende du football argentin est décédée le 25 novembre dernier à l'âge de 60 ans d'une attaque cardiaque.

Les manifestants sont persuadés que l'ancien génie du ballon rond n'est pas mort de causes naturelles mais a bien été tué. Des doutes persistent autour du médecin de Maradona qui n'aurait pas tout mis en œuvre pour le sauver. "Il n'est pas mort, il a été assassiné", se sont exclamés les manifestants durant le rassemblement parmi lesquels se trouvaient plusieurs enfants de la star.

Depuis plusieurs semaines, des experts tentent d'apporter des précisions sur les conditions de la mort de Maradona et déterminer s'il a bien reçu le traitement adéquat.