Au moins deux joueurs de Westerlo (D1B) ont été interpellés lors d'une lockdown party à Anvers dans la nuit de samedi à dimanche selon les informations du quotidien Gazet van Antwerpen.

Parmi eux, on retrouve Tuur Dierckx (ex-Club Bruges et Courtrai) qui serait l'organisateur de la soirée selon la police locale. La fête aurait pris place dans son appartement.

"Les personnes présentes, neuf hommes et cinq femmes, étaient encore en train de se faire des câlins quand les agents ont pénétré dans l'appartement", a expliqué le porte-parole de la police d'Anvers Willem Migom à nos confrères du journal flamand. La police aurait été prévenue par des voisins dérangés par le bruit émanant de l'appartement.

Ce mardi matin, le club de Westerlo a réagi publiquement en prévoyant une "sanction appropriée" pour les joueurs du club qui ont été pris en dafaut. "Les joueurs concernés peuvent s'attendre à une amende qui sera intégralement reversée à une oeuvre de bienfaisance", indique le communiqué. "En outre, nous allons également discuter avec eux. Nous allons trouverons ce qui ne s'est pas bien passé. Nous ne cessons de répéter les règles et faisons tout notre possible pour éviter que ces événements ne se reproduisent. Nous continuerons à traiter cette affaire en interne".

Le club ne souhaite pas divulguer les noms des joueurs impliqués.