Le parcours des Diables étant terminé, la Fédération belge sait combien elle touchera de l’UEFA en primes de performances pour ce tournoi. Après cinq matchs, dont quatre victoires, cet Euro a rapporté 16,25 millions d’euros aux caisses de l’UB. C’est plus qu’en 2016, où les Belges avaient été éliminés au même stade, mais avec deux victoires en poules au lieu de trois, et avaient alors reçu 14 millions. Mais c’est moins que pour la dernière Coupe du monde, qui reste supérieure à cet Euro en matière de rentrées financières aussi, puisque la troisième place belge avait rapporté 20,7 millions à la Maison de verre.

Sur ce tournoi 2021, l’UEFA distribue 331 millions d’euros entre les 24 participants, au lieu des 371 millions prévus il y a un an, mais cela reste tout de même un record pour un Euro. Si les Belges s’étaient hissés jusqu’en finale, ils auraient touché 9 millions de plus, et même 3 millions supplémentaires, encore, en cas de victoire dimanche prochain, soit un total potentiel de 28,25 millions d’euros. Il s’agit là de montants bruts, desquels il y a donc lieu de retirer une tranche.

Chaque Diable a gagné 170 000 euros

L’élimination dès les quarts de finale des Diables rouges signifie qu’ils recevront une prime de 170 000 €, alors qu’ils auraient pu gagner 435 000 € en gagnant l’Euro. Une victoire contre l’Italie aurait rapporté un montant record de 120 000 € par joueur.

Pour rappel, chaque Diable avait déjà 42 000 € avant de jouer le premier match. La qualification pour les huitièmes a ajouté 48 000 € à leur compteur, et la prime contre le Portugal était fixée à 80 000 € par joueur, soit 170 000 € en tout. Ces 26 primes coûteront donc 4,42 millions à la Fédération.