Vandereycken: "Tout dépendra de l'état du terrain..."

M. D.

René Vandereycken veut des Diables inspirés

TUBIZE Aucun des vingt et un Diables présélectionnés n'a manqué, hier après-midi, le premier rendez-vous de l'année que lui avait imposé René Vandereycken. Seuls Fellaini et Van Damme, souffrant de légères blessures, n'ont pas participé à une séance que, compte tenu des conditions climatiques, le coach a dirigée en salle, sur la pelouse synthétique. Seuls les trois gardiens ont, à leur demande, travaillé à l'extérieur.

"Comme de coutume, ceux qui ont joué dimanche ont été ménagés, a expliqué un entraîneur fédéral souriant et disert. À cette époque de la saison, aucun présélectionné qui manquera une séance d'entraînement n'accusera un retard conditionnel. Fellaini et Van Damme sont légèrement blessés, mais je ne les ai pas renvoyés dans leur club. Je n'ai donc appelé personne pour pallier leur indisponibilité éventuelle. Bien sûr, nous évaluerons leur aptitude à s'aligner en concertation avec le staff médical de leur club. Nous ne leur ferons courir aucun risque. Mais en les gardant parmi nous, j'ai voulu émettre un signal : on ne pourra jamais assimiler une semaine avec l'équipe nationale à huit jours de vacances."

Ce match contre le Maroc survient trop tôt pour qu'il entame réellement la préparation de la nouvelle saison des Diables. Il ne sera pas dénué d'intérêt pour autant : "Il sera intéressant d'évaluer l'opposition que nous offrirons à une équipe techniquement douée. Je veux qu'on soigne la circulation du ballon. Pendant combien de temps ? Tout dépendra, sûrement, de l'état du terrain et de sa dégradation progressive..."



© La Dernière Heure 2008


Fellaini: "J'ai envie de jouer"

"J'ai pris des coups sur deux orteils. C'est plus douloureux qu'inquiétant. J'ai également mal au genou, mais cette légère gêne ne m'inquiète pas : elle est imputable à une petite surcharge de travail", a diagnostiqué Marouane Fellaini, l'autre élément indispensable du Standard. "Il n'est pas certain, toutefois, que je doive déclarer forfait : le staff médical et moi-même prendrons la décision ce mardi. Il n'y a pas d'ambiguïté : j'ai envie de jouer, d'affronter le pays d'où je suis originaire. Mais si je devais ne pas jouer, je ne m'affligerais pas : il y aura une prochaine fois. Bien sûr, je me sens un tout petit peu émoussé : l'accumulation des matches commence à peser dans les jambes. Mais je ne manifeste aucune réticence à évoluer avec l'équipe nationale belge."



© La Dernière Heure 2008

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be