Witsel: "Participer au renouveau"

Michel Matton
Witsel: "Participer au renouveau"
©BELGA

2008 pourrait être une année magique pour Axel Witsel

TUBIZE C'est tout seul, comme un grand, qu'Axel Witsel a rejoint hier midi les quartiers de l'équipe nationale à Grimbergen avant d'être convié à son premier entraînement sous la conduite du Roi René . Pour le petit dernier arrivé chez les Diables, l'incorporation s'est faite en douceur : "Je ne partais pas dans l'inconnu. La présence de Mirallas, de Gillet et a fortiori celle de Marouane (Fellaini) avec qui je partage la chambre ont contribué à ce que les présentations se fassent plus rapidement et à ce que l'accueil des aînés soit conforme à mes espérances, à savoir sympa et cordial."

Pas à dire, les événements ont tendance à se précipiter pour le jeune médian de Sclessin qui estime avoir été parachuté plus tôt que prévu parmi les A : "J'espérais que ce rêve se concrétiserait la saison prochaine, surtout au vu de la marge de progression qui est encore la mienne. Je prends donc cette sélection comme un bonus et une motivation supplémentaire à parfaire mon bagage."

Bien qu'ayant l'esprit accaparé par les obligations qui sont les siennes en championnat et en Coupe, Axel n'entend toutefois pas en garder sous la semelle si le Fédéral fait appel à lui demain soir : "C'est justement comme cela qu'on s'expose à la blessure. Qui plus est, je me sens très bien physiquement. Le Maroc me paraît être un adversaire idéal pour faire éventuellement mes premières armes. Cette équipe est d'un bon niveau technique m'a confirmé Marouane..."

La perspective de participer à ce que d'aucuns espèrent être la campagne du renouveau l'émoustille également : "Une nouvelle aventure commence avec les Diables. Si l'on veut bien de moi, je suis partant pour m'impliquer à fond à leurs côtés."

Bref, 2008 risque de constituer un millésime dans sa carrière : "Mon souhait premier est de décrocher le titre avec le Standard et si en plus je suis retenu pour les JO de Pékin, ce sera le bonheur total."

Et tant pis si les périodes de récupération s'annoncent réduites en raison d'un agenda surchargé : "L'année dernière également, je n'avais guère eu le temps de souffler, car je me devais de décrocher mon diplôme de secondaire. Je n'avais pas eu la possibilité de partir en vacances."

Cette fois, il a prévu de s'envoler pour la Guadeloupe en juin : "Comme j'ai des origines martiniquaises, j'apprécie particulièrement ce coin-là de la planète."

Mais avant de mettre le cap sur les Petites Antilles, Axel veut goûter pleinement l'instant présent : "Je ne vais quand même pas me plaindre de tout ce qui m'arrive. C'est à moi de gérer tout ça avec les conseils de mes entraîneurs."



© La Dernière Heure 2008

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be