Leekens : “Eden est mon enfant, je ne le jette pas”

Yves Taildeman
Leekens : “Eden est mon enfant, je ne le jette pas”
©Photonews

Georges Leekens explique pourquoi il a réduit la sanction de Hazard : “Il n’y a que des gagnants”

BRUXELLES Georges Leekens réserve déciment une surprise énorme lors de chaque annonce de sélection. Hier, après avoir cité 23 noms de joueurs repris, le coach fédéral a ajouté : “Et Eden Hazard.”

Leekens annule donc la sanction qu’il avait prise suite au comportement de Hazard pendant et après le match contre la Turquie. “C’est l’agent d’Eden qui m’a contacté”, explique Leekens. “On s’est vu ici, à la Fédération. Le lendemain, j’ai eu un entretien avec Eden, à Lille. On a tourné la page. On ne parle plus du passé.”

Mais le passé, ils doivent l’avoir évoqué. “La relation que j’ai avec ma femme, je ne la dévoile pas en public. Donc, le contenu de l’entretien entre Eden et moi reste pour nous. Lui aussi, il a souligné qu’il ne reviendra plus sur ce qui est arrivé. L’avenir compte. Je lui ai dit qu’il pouvait grandir en équipe nationale.”

une simple conversation peut-elle avoir tout réparé ? “Eden est mon enfant, comme les autres joueurs. Je ne jette pas un enfant. Il a été fort touché par la non-sélection. Je ne suis pas quelqu’un de rancunier. D’ailleurs, j’avais déjà laissé la porte entrouverte lors du match contre la Slovénie. Comme maintenant, je l’avais repris dans la présélection.”

Le communiqué de son agent, paru dans la DH , n’avait pas plu à Leekens. Mais Long Couteau a accepté la main tendue du clan Hazard. “Il faut pouvoir pardonner dans la vie, mais cela ne signifie pas que j’ai donné des garanties à Eden. La seule garantie, ce sont ses prestations sur le terrain. Il est membre du groupe des 24. Je ne vais pas le traiter différemment. Les règles valent pour tout le monde.”

Cela dit, Leekens ne veut pas mettre trop de pression sur son joueur vedette. “Il ne doit pas jouer des grands matches. Il doit tout simplement faire de son mieux. Contre la Turquie, tout le monde attendait trop de lui. Il doit s’amuser, mais en fonction de l’équipe. Comme Kompany...”

Kompany, le nom est tombé. Vincent s’était également fait éjecter de l’équipe nationale – sous Advocaat – avant de devenir le patron et l’exemple à suivre.

Est-ce que Leekens attend la même chose de Hazard ? “Je sens surtout qu’il a une énorme envie d’aller au Mondial 2014. C’est un excellent joueur qui peut nous apporter beaucoup. En ayant trouvé cette solution, il n’y a que des vainqueurs. D’ailleurs: il n’y a jamais eu de guerre entre nous...”



© La Dernière Heure 2011


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be