La Croatie veut aussi Januzaj !

La Fédération prend ses renseignements et a de l’espoir, grâce aux origines de la mère du prodige belge de Manchester United.

Benoît Delhauteur
La Croatie veut aussi Januzaj !
©AFP

Vendredi soir, Adnan Januzaj regardera sans aucun doute la rencontre entre la Belgique et la Croatie. Car elle opposera deux équipes… qui lui font la cour.

On a en effet appris hier que la Fédération croate était en train de se renseigner sur les racines du joueur depuis pas mal de temps et qu’elle est même prête à passer à la vitesse supérieure. Igor Stimac lui-même a confirmé l’information.

Ivo Susak, entraîneur des Espoirs, est l’employé de la Fédération croate chargé du dossier. "Son nom est dans notre carnet depuis six bons mois", confie-t-il. "C’est un entraîneur croate d’origine albanaise qui a attiré mon attention. D’après nos informations, sa mère est d’origine croate. Nous n’avons pas encore eu de contact avec Adnan, mais nous pourrons le faire rapidement. Ce ne sera pas facile de le convaincre, mais de nombreux Albanais du Kosovo ont tendance à pencher vers la Croatie..."

Cet intérêt croate pourrait-il contrecarrer les plans de Wilmots ? C’est une possibilité à ne pas sous-estimer. L’Albanie et le Kosovo sont des petites nations et on voit mal Januzaj opter pour l’une d’elles. L’Angleterre ? Il faudrait encore au moins trois ans d’attente, ce qui paraît fort long. La Turquie ? Elle n’a certainement pas le niveau de la Belgique. La Serbie? Elle n’ira pas au Mondial. La Croatie, pour autant que les origines de la mère du joueur se confirment, serait par contre un concurrent beaucoup plus sérieux. Surtout si elle va au Brésil. La sélection au damier a, sur le plan international, un statut égal, voire supérieur aux Diables. Il y a peut-être aussi un peu moins de concurrence dans le secteur offensif, ce qui offrirait au jeune Mancunien plus de temps de jeu.

Mais l’heure du choix ne sera pas pour tout de suite. L’entourage du joueur ne veut pas se laisser distraire et veut d’abord être fixé sur l’avenir du joueur, dont le contrat à United expire en fin de saison. Même le Barça lui fait les yeux doux…

La pépite de 18 ans ne prendra sans doute aucune décision avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Heureusement, il se murmure que malgré l’intérêt croate, la Belgique reste actuellement en pole.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be