Nainggolan: "Okaka est une bête"

Radja Nainggolan va jouer contre beaucoup de joueurs qu’il connaît, Simon Mignolet affrontera, lui, un de ses modèles.

Romain Van der Pluym

Radja Nainggolan va jouer contre beaucoup de joueurs qu’il connaît, Simon Mignolet affrontera, lui, un de ses modèles.

« Disons que c’est un match un peu particulier, balançait Radja Nainggolan d’entrée de jeu. Ma femme est Italienne, je vis là-bas, j’ai passé la plus grande partie de ma vie en Italie. Il faudra faire une bonne prestation pouvoir me moquer dans le vestiaire. » (rires)

Pour analyser l’équipe italienne, il était donc le Diable le mieux placé. « Elle ne possède plus les grands noms de son passé mais c’est un très bon bloc. Tactiquement, c’est très fort. Je pense qu’il ne faudra pas surveiller un seul joueur mais bien le collectif dans son ensemble. Nous sommes, je pense, qualitativement supérieurs à eux. Nous avons des individualités comme Hazard qui peuvent faire la différence. Ils sont également très performants sur phases arrêtées mais nous étudierons leur jeu pour les bloquer. »

L’un des attaquants italiens est bien connu du public belge puisqu’il évolue à Anderlecht. « Je connais bien Stefano Okaka. C’est une bête mais surtout un bon joueur et un bon gars. Je l’ai souvent affronté en Serie A et en Serie B. L’Italie a des soucis devant et Stefano est bien en Belgique. Il est difficile de marquer en Italie. Le championnat n’est pas le même que le Belge. »

Pour vaincre les Italiens et les Espagnols, il faudra faire preuve de caractère. Et Nainggolan en a à revendre. « J’aime tirer les gens via mes prestations. Le mental est un pan important du sport et je pense que si un gars se donne à fond à côté de toi, tu auras envie d’en faire de même. »

Mignolet : "Buffon est une de mes références"

Simon Mignolet sera entre les perches d’au moins un des deux (si pas les deux) matchs de préparation de cette semaine. Deux matches de gala qu’il est impatient de disputer. « Ce sont toujours de belles rencontres. Nous avons atteint la place de numéro 1 et maintenant, il faut rester au sommet. On va se mesurer au top européen et ça fera du bien. »

Face à lui, il y aura de grands gardiens. « Buffon est une de mes références. Autant pour son jeu que pour son expérience ou son comportement hors des terrains. David De Gea est également un excellent gardien que j’ai déjà affronté. »

Simon Mignolet pense les Diables capables d’ennuyer l’Italie et l’Espagne. « La seule différence entre nous est l’expérience. Ils ont connu plusieurs grands tournois, ont joué des finales. »

Une question demeure tout de même pour le gardien : aura-t-il sa nouvelle vareuse ? « Je n’en sais rien. Je n’ai encore rien vu. La couleur ? Elle dépendra des arbitres et de l’adversaire.



Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be