Wilmots: "On a eu 17 occasions!"

Marc Wilmots n’a pas voulu accabler ses joueurs : "J’ai vu d’excellentes choses". Découvrez également toutes nos interviews en vidéo.

Benoît Delhauteur

Marc Wilmots n’a pas voulu accabler ses joueurs : "J’ai vu d’excellentes choses"

Marc Wilmots connaît les règles du jeu. Il savait pertinemment qu’il aurait droit à des questions assez critiques. Il y a répondu en défendant ses troupes et en prenant soin de ne pointer du doigt aucun de ses joueurs.

Il relativisa d’abord au vu du contexte : "Je voulais surtout donner du temps de jeu. L’important, c’est d’arriver avec tout le monde frais à l’Euro. La bonne nouvelle, c’est que nous n’avons aucun blessé."

Le sélectionneur livra ensuite une analyse résolument positive du match : "Notre adversaire était très bien regroupé, avec une défense à cinq. On l’avait prévu. Dans ce contexte, notre défense a été très concentrée et très haute en première mi-temps. Et nous avons été dangereux. C’était un peu lent, à cause du manque d’espaces, mais on a produit du jeu. Après la pause, on s’est créé onze occasions face à un gardien en état de grâce. Soyons objectifs : en étant plus réaliste, on pouvait gagner quatre ou cinq à zéro. On a eu 17 occasions sur un match international. On ne peut donc pas en vouloir aux joueurs."

Mais ce manque de réalisme ne semblait pas déranger Wilmots. "L’enseignement principal, c’est qu’on a peiné à la finition. Mais je sais ce que c’est, j’ai été attaquant : parfois, tu en rates trois et le lendemain, tu en mets deux…"

Au sujet des errements défensifs, Wilmots a adopté la même attitude : il n’a pas voulu accabler Denayer. "Je dois encore revoir la phase mais le souci, c’est qu’à certains moments, tout le monde allait de l’avant. Nous perdions alors l’équilibre. C’était peut-être dû à la fatigue, surtout durant la dernière demi-heure. Si nous sommes trop offensifs, nous aurons des problèmes. Contre l’Italie, il ne faudra pas être trop naïf."

En effet. Contre l’Italie, ce sera tout autre chose. De quoi s’inquiéter ? "Non", répond Marc Wilmots. "La défense se met en place. Et offensivement, on a eu assez d’occasions. Je ne remets pas tout en question. J’ai vu d’excellentes choses…"

Qui ne suffiront pas à l’Euro.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be