Dodi Lukebakio: "Nous montrerons quelque chose de beau en Italie"

Moins de deux semaines après avoir célébré le quatrième titre de Genk, Bryan Heynen était déjà sur le terrain vendredi à Tubize lors du premier entraînement des Diablotins pour l'Euro en Italie et Saint-Marin (16-30 juin).

Belga
Dodi Lukebakio: "Nous montrerons quelque chose de beau en Italie"
©Belga

La saison dernière, Dodi Lukebakio a complètement explosé au Fortuna Düsseldorf. Il ne sait pas encore si son avenir se situe toujours en Bundesliga mais l'attaquant sait que les Diablotins brilleront à l'Euro en Italie et à Saint-Marin (16-30 juin). "Nous sommes très ambitieux. Nous allons bien nous préparer et j'espère que vous verrez une équipe belge forte en Italie", a prédit Lukebakio lors d'un point-presse vendredi.

"Ne sommes-nous pas le grand favori? C'est ce qu'on va voir", a ironisé Lukabakio. "Non, sérieusement. Tout doit encore être joué. C'est vrai qu'il y a de grands pays qui participent à cet Euro et que certains sont dans notre groupe. C'est à nous de montrer que nous avons notre place dans ce tournoi. Nous avons beaucoup de qualités. C'est pourquoi l'absence de Landry Dimata et Zinho Vanheusden ne seront pas décisives. Ce sera difficile de les remplacer car ce sont de vrais joueurs de classe. Mais c'est possible et j'ai pleinement confiance. Nous devons regarder au loin et nous le ferons. Nous voulons que cette aventure, qui a commencé en qualifications, connaisse une belle fin en juin."

Si la plupart des Diablotins sont restés prudents dans la formulation de leur objectif, Lukebakio a été très clair à ce sujet. "Nous voulons aller le plus loin possible, jusqu'en finale. Je pense que c'est comme ça que chaque pays commence le tournoi. C'est ce que tu veux toujours. Se qualifier pour les Jeux Olympiques est également un objectif. Nous ferons de notre mieux."

Lukebakio ne pouvait encore rien dire sur son avenir. "Je ne sais vraiment pas encore où je vais jouer l'année prochaine. Le football est un sport étrange. Un transfert peut se faire rapidement, mais je me concentre maintenant sur l'Euro. Normalement, je retourne à Watford. Ce tournoi est aussi une occasion de me montrer même si je me suis suffisamment mis en évidence cette saison en Bundesliga. Je voudrais retourner en Allemagne car c'est une compétition qui me convient au niveau du jeu. J'ai apprécié cette saison et j'espère pouvoir en profiter encore plus à l'avenir", a conclu Lukebakio en clignant de l'œil.

Bryan Heynen: "Les absences de Dimata et Vanheusden ne diminuent pas nos chances"

Moins de deux semaines après avoir célébré le quatrième titre de Genk, Bryan Heynen était déjà sur le terrain vendredi à Tubize lors du premier entraînement des Diablotins pour l'Euro en Italie et Saint-Marin (16-30 juin).

"La joie du titre s'est dissipée. Je me concentre entièrement sur l'Euro", a déclaré le milieu. "Je suis prêt pour le Championnat d'Europe. La courte pause a fait du bien. Maintenant, nous pouvons recommencer à construire. Tout comme l'ensemble du groupe, j'attends avec impatience le tournoi. Nous voulons reproduire nos performances des qualifications", a averti Heynen.

Blessés, deux pions importants de ces qualifications, Landry Dimata et Zinho Vanheusden, ne seront pas là. "C'est fort dommage. Mais je ne pense pas que leur absence réduira nos chances. Ils ont été très importants dans les qualifications et cela aurait été bien s'ils avaient été là. Pourtant, je suis convaincu que le reste du groupe sera capable de faire face à leur absence. En défense, il y a beaucoup de possibilités et à l'avant Obbi Oulare et Aaron Leya Iseka sont candidats pour remplacer Landry. Ce qui est également important, c'est l'ambiance dans le groupe. Depuis deux ans maintenant, elle est excellente. Il n'y a pas de clans, tout le monde parle avec tout le monde. C'est toujours très agréable d'être avec le groupe."

Les Diablotins ont été versés dans le groupe A avec l'Italie, l'Espagne et la Pologne. "Le niveau sera en effet élevé. Un niveau au-dessus des qualification. Ce sont les meilleures équipes de tous les groupes. Nous ferons de notre mieux pour aller le plus loin possible. Se qualifier pour les Jeux Olympiques serait fantastique, vraiment quelque chose que l'on attend impatiemment. Les gars réalisent aussi que c'est possible. Nous nous concentrons sur le premier duel contre la Pologne, une rencontre importante pour la confiance."

Après une semaine de fête, Heynen a pris un coup quand Philippe Clement a annoncé qu'il quittait Genk pour le Club Bruges. "Je suis vraiment déçu. Il a joué un rôle très important dans le titre: il a fait tourner l'équipe à nouveau. Mais nous devons tous aller de l'avant. Je suis convaincu que la direction trouvera un bon successeur. Certains joueurs partiront et là aussi, la direction trouvera une solution. Je crois qu'il y aura encore une équipe forte, qui disputera une bonne saison, et sera capable de faire quelque chose en Ligue des champions", a conclu Heynen.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be